Mike Maignan, l’ange gardien

A la lutte pour se maintenir l’an passé, le LOSC vit un début de saison quasi parfait. Dauphin du PSG, Lille possède la quatrième attaque du championnat ainsi que la deuxième meilleure défense. Véritable tête d’affiche de l’équipe nordiste, Nicolas Pépé, du haut de ses 1m78, fait de l’ombre à Mike Maignan, pourtant plus grand d’une dizaine de centimètres. Heureusement, En Tribunes est là pour faire justice et rendre à Mike ce qui est à Mike.

 Seulement cinq buts concédés en six matchs

Enormément critiqué l’an passé, Mike Maignan a vécu une difficile première saison pleine au haut niveau. En 34 matchs, le gardien français a encaissé 53 buts. Une saison si catastrophique qu’il a été mis à l’écart par Christophe Galtier, le temps que Koffi, deuxième gardien de Lille, fasse deux ou trois boulettes et perde à son tour la confiance de son entraîneur. Maignan version 2017-2018, c’est ce gardien qui, dès la deuxième journée, avait perdu ses nerfs face à un Strasbourgeois pas très fair-play. Le natif de Cayenne lui avait lancé un ballon dans la tête puis laissé ses partenaires à dix. Pas cool.

Maignan restait sur un 5-0 face à Saint-Etienne en clôture de la Ligue 1 la saison dernière. Visiblement les vacances lui ont fait du bien. Le gardien lillois ne s’est incliné que cinq fois en six matchs en championnat depuis la rentrée. Surtout, il affiche une sérénité qui contraste avec sa fébrilité de l’an passé. Impérial dans sa surface, il tient une belle petite moyenne d’environ trois arrêts par match. L’arrivée de José Fonte en défense centrale aux côtés du nouveau capitaine Soumaoro est aussi un des facteurs de réussite du grand Mike, ainsi que la défense lilloise en général. La solidité du défenseur centrale portugais rassure tout le monde, y compris son gardien.

 Le roi du pénalty

Si Maignan requiert notre attention, c’est également en raison de son incroyable réussite dans l’exercice des tirs au but. Depuis le retour de notre chère Ligue 1, il a en a déjà repoussés deux, mettant respectivement en échec Radamel Falcao et Moussa Konaté. Un bel exploit puisque rappelons que Konaté c’est quand même vingt-huit sélections avec le Sénégal. Sur les dix derniers duels de Maignan en Ligue 1, seuls trois ballons ont fini au fond. Un record extraordinaire qui classe un gardien. En Coupe, au vu des performances de son gardien, Lille serait bien inspiré d’ambitionner une séance de pénaltys à tous les matchs. On verrait si le Mike flair existe réellement.

Enfin, sans Maignan, inutile de préciser que le LOSC n’en serait pas là. Contre Monaco, il offre le 0-0 aux Dogues en arrêtant le pénalty de Falcao. Idem face à Nantes ce week-end. Bien placé, Maignan a fait ce qu’il fallait pour sortir une frappe dangereuse de Boschilia dans le temps additionnel, assurant ainsi la victoire. A seulement 23 ans, l’ancien parisien semble s’affirmer pour de bon. On fera les comptes à la fin mais pour le moment on like Mike.

Supporter de L’OL en Ligue 1 et de l’ASM en Top 14. La deuxième place, c’est pour lui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *