Avant la Ligue des champions, quelques chocs

Fait exceptionnel !  Ce week-end, il y a des matches partout en Europe. Dingue non ? Ok, c’est peut-être un peu survendu comme affaire, mais en réalité, il y a des rencontres qui valent leur pesant de cacahuètes ! Le tout à quelques jours du début des huitièmes de finale de la Ligue des champions. Ré-gal !

En France, il y a les Gilets jaunes, des matches reportés, décalés. Il y a aussi l’OM et Monaco, qui repoussent les limites de l’impossible de journée en journée. Puis le PSG, qui marche sur le championnat, avant de se frotter à la coupe d’Europe. Sur ce bon vieux continent d’ailleurs, les championnats battent leur plein.

Cup of tea before Brexit

Yes ! Because en Angleterre, there is pas que Manchester United, la team qui va affronter the Paris Saint Germain en Champions League. Les partenaires de Pogba, la Pogteam donc, vont affronter Fulham, pour avoir une nouvelle Pogvictoire. Mais le vrai choc, il sera dimanche, entre leurs voisins, Manchester City, et Chelsea. Car en Premier League, il y a un suspense de ouf ! les Citizens ont 62 points, en tête de championnat, tout comme Liverpool. Mais les joueurs de Guardiola ont un match en plus de joué. Derrière, ça se joue pour l’Europe entre Tottenham, qui a sept points d’avance sur Chelsea. United et Arsenal sont encore dans la course, mais si les Spurs sont bien partis pour la qualification, il y en a deux parmi les trois autres qui vont devoir sortir les mouchoirs en fin de saison, parce que ouin ouin, pas de C1. Bref, une fin de saison palpitante, à beaucoup d’étages !

Vamos a bailar con el derby de Madrid

Me gusta la cerveza, pero no es lo que debe decir. Ouais, ça vous en bouche un coin hein ? Google traduction si vous le souhaitez, rien de bien méchant, mais pensez à modération si vous avez compris. La cerveza, elle va couler ce samedi après-midi, devant le derby de Madrid, entre Real et Atletico. Ça fait plus saliver que le déplacement du Barça à Bilbao, avec tout le respect qu’il faut avoir pour l’Athletic. Car c’est un duel entre le deuxième et le troisième qui va avoir lieu. Dans la journée, Séville, quatrième, recevra Eibar (10e), et Getafe (5e) devra affronter le Celta Vigo (16e). Pendant ce temps, au classement, les Blaugrana comptent toujours six points d’avance sur la Grizi team, et huit sur les partenaires d’un Benzema qui empile les bonnes performances, juste avant de retrouver la coupe d’Europe. Comme par hasard ! Pas de doute, ça va être caliente !

Juve, et tutti quanti

Bon, désolé, mais le suspense en Italie… C’est comme un mec qui vous dira que les meilleures pizzas se mangent en Islande. Bon, après si ça se trouve, elles sont super bonnes, mais c’est pas pour ça que le pays est réputé. Admettons que les partenaires de Cristiano Ronaldo craquent. Ils perdent à Sassuolo ce dimanche, ils auront encore un petit matelas confortable, puisqu’ils ont neuf points d’avance sur Naples, et n’ont toujours pas perdu le moindre match. C’est la seule équipe des grands championnats européens encore invaincue cette saison. Alors Naples, qui va chez les Fiorentina (9e) va devoir faire plus que des prières pour gagner le titre. Et que dire de l’Inter Milan, troisième. Pour eux c’est un miracle qu’il faudra pour remonter vingt points de retard sur la première place, et onze sur le Napoli. Ils joueront à Parme, ce samedi, pendant que leurs voisins milanais recevront Cagliari. Et pour la quatrième place, quatre équipes se tiennent, avec l’AC Milan qui a 36 points, et Bergame, la Roma, et la Lazio qui en ont un de moins. Bellissimo, et pasta.

La Juve de CR7 est en tête, largement, toujours invaincue en championnat cette saison.

Achtung Bayern Müchen

Les tor, ça pleut toujours en Allemagne. Et pourtant, avec une défaite seulement au compteur, Dortmund n’a pas tellement d’avance sur ses poursuivants. Non, le deuxième n’est pas le Bayern, mais bien le Borussia M’Gladbach. Ok les deux ont le même nombre de points, mais quand même. et le Borussia a sept points d’avance sur le duo, donc pas trop non plus. Au calendrier, ce week-end, c’est Hoffenheim pour Dortmund, le Hertha Berlin pour Gladbach, et Shalke 04 pour le Bayern, qui se remet encore de sa défaite face à Leverkusen. Cette année pourrait bien voir le titre de Bundesliga changer de mains. La fin d’une hégémonie, juste après une élimination piteuse de l’Allemagne à la coupe du monde, et aussi en ligue des nations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *