L’heure de Tanguy

Vierge de toute expérience internationale chez les A, Tanguy Ndombélé pourrait être dépucelé aujourd’hui. Alors que Didier Deschamps annoncera à 14 heures la liste des joueurs qui seront du voyage pour affronter l’Islande en amical et l’Allemagne en Ligue des Nations, Coco Tolisso est blessé. Bingo, un jeune milieu lyonnais en pleine bourre frappe à la porte.

Il a un physique de bûcheron, une responsabilisation grandissante au sein de l’entrejeu lyonnais et réalise un début de saison plein de promesses. A 21 ans, Tanguy Ndombélé n’est pas là pour cueillir du fenouil. Recruté par l’OL il y a deux ans en provenance d’Amiens pour dix millions d’euros, le bougre s’est imposé comme un pilier du deuxième meilleur club de Ligue 1. Depuis le début de saison, Bruno Génésio l’a titularisé à tous les matchs, l’associant souvent à Aouar et Tousart. Face à City en Ligue des Champions, il était associé à Pape Cheick Diop devant la défense, dans un 4-2-3-1 des familles, concocté par le druide local. Le beau Tanguy ne fut pas étranger à l’exploit lyonnais (victoire 2-1). Face aux Citizens, Ndombélé a fait levé le chapiteau de plus d’un Rhônalpin. Robuste dans les duels, tranchant dans ses percées, il est un milieu relayeur moderne, box to box, capable aussi bien de mettre un coup de cuisseau pour stopper une attaque que de galoper comme un lapin pour apporter une solution devant.

En concurrence avec Aouar et Rabiot ?

Cet après-midi, Didier Deschamps annoncera sa liste de 23 joueurs pour affronter l’Islande le 11 octobre en amical puis surtout l’Allemagne en Ligue des Nations le 16, pour garder la première place du groupe. Corentin Tolisso souffre d’une rupture des ligaments croisés et coach Did’ devra remplacer le milieu de terrain munichois. Les noms de Matteo Guendouzi, Houssem Aouar et Adrien Rabiot sont évoqués. Le premier (19 ans) semble un peu tendre pour être appelé. Aouar joue un cran plus haut que Tolisso et Rabiot n’est pas le meilleur pote de Didier depuis l’épisode houleux du refus du statut de réserviste du jeune parisien lors de la Coupe du Monde.

Alors, le nom qui devrait être susurré par les lèvres sucrées de l’ami Deschamps devrait être celui de Tanguy Ndombélé. Si sa présence ne bouleverserait en rien la hiérarchie établie en Bleus, un peu de temps de jeu face à l’Islande ne serait pas de trop pour voir ce qu’il donne aux côtés de joueurs de très très haut niveau. A Lyon, la progression express du garçon lui a permis d’acquérir un statut de titulaire indiscutable. Si tout se passe comme prévu, il pourrait rendre de sacrés services à l’entrejeu tricolore dans les années à venir.

En concubinage sportif avec Dwyane Wade. Fervent défenseur du beau jeu et de la dernière passe, celle qui "fait la diff'".

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *