[Un jour, une preview] Houston : en mode lance-rockets ?

La NBA revient dans peu de temps, l’occasion pour la rédaction de vous proposer ses previews des 30 franchises. Si Laurent Delahousse présente « Un jour, un destin »,  En Tribunes sortira chaque jour, une preview, pendant un mois. La mèche en moins. Aujourd’hui, les Houston Rockets.

Principales arrivées :  Tarik Black (LA Lakers) – Demetrius Jackson (Boston) – Shawn Long (Philadelphia) – Luc Richard Mbah a Moute (LA Clippers) – Chris Paul (LA Clippers) – Tim Quarterman (Portland) – P.J. Tucker (Toronto) – Zhou Qi (Xinjian Flying Tigers)

Principaux départs : Patrick Beverley (LA Clippers) – Sam Dekker (LA Clippers) – Montrezl Harrell (LA Clippers) – Louis Williams (LA Clippers) – Kyle Wiltjer (Toronto)

Coach : Mike D’Antoni

Starting Five : Chris Paul – James Harden – Trevor Ariza – Ryan Anderson – Clint Capela

Sur le banc :  Eric Gordon – P.J. Tucker – Nene – Tarik Black – Bobby Brown – Luc Mbah a Moute – Troy Williams – Shawn Long – Chinanu Onuaku – Tim Quarterman – Isaiah Taylor – Zhou Qi – Cameron Oliver

Salaires : 

Point fort : Un backourt magique sur le papier

A t-on déjà vu autant de talent associé au sein d’un seul et même backcourt dans l’histoire de la NBA ? La question se pose réellement, car Harden et CP3 ne sont pas des peintres en bâtiment mais bel et bien deux candidats naturels au titre de MVP depuis quelques saisons déjà. Si le premier est le leader de la franchise depuis son arrivée en provenance d’OKC, le second nommé est fraichement débarqué des Clippers et a soif de victoires. Cette association entre un attaquant naturel formidable (petit indice il s’agit du plus barbu des deux) et d’un meneur déjà considéré comme l’un des 10 meilleurs joueurs à son poste de l’histoire de la ligue peut faire d’énormes étincelles et incendier plus d’une défense NBA. Leur complicité va forcément être à travailler mais bordel sur le papier qu’est ce que ça fait rêver ! Messieurs, à vous de nous régaler.

Point faible : Il faudra penser à défendre

Ces Rockets n’étaient pas connus pour défendre la saison passée, Mike D’Antoni est tout sauf un coach défensif malgré une moustache toujours aussi soyeuse, James Harden semble plus proche du plot que du défenseur d’élite sur certaines séquences, et pour ne rien arranger le meilleur défenseur de l’effectif en la personne de Pat Beverley est parti aux Clippers cet été dans le cadre de l’arrivée de CP3. Bref vous l’aurez compris, pas besoin de chercher midi à 14 heure, Houston va devoir cravacher sec en défense pour espérer avoir une chance de regarder les toutes meilleurs franchises de la ligue les yeux dans les yeux, et cela passera notamment par une prise de conscience de James Harden que le basket se joue bel et bien des deux côtés du terrain.

Le joueur à suivre : Chris Paul.

On aurait pu parler du barbu le plus célèbre du monde de la balle orange mais la rédaction d’En Tribunes a décidé de s’arrêter sur Chris Paul. Ce dernier est au sommet de son art individuellement, en plein prime sur le plan physique, il a de la bouteille et a déjà prouvé qu’il était un merveilleux chef d’orchestre pour les équipes dans lesquelles il a joué. Mais bien plus que de sortir une nouvelle grande saison sur le plan individuel, on attend du Californien qu’il gagne enfin des matchs en Playoffs, là où les plus grands joueurs prennent les matchs en main et décident du destin d’une franchise toute entière. Son choix de quitter les Clippers doit être validé par un cap collectif passé avec les Rockets. Une finale de Conférence semble presque être un minimum au vu des attentes. Va falloir assurer Paulo.

Pronostic : 2ème de la Conférence Ouest

Après une saison dernière mine de rien plus que solide, ces Rockets doivent passer un cap supplémentaire avec l’arrivée d’un joueur du calibre de Chris Paul. Les Warriors semblent encore un cran au dessus de tout le monde mais Houston dispose de suffisamment de talent pour aller chercher la deuxième place à l’Ouest et jouer jusqu’au bout son rôle d’outsider plus que sérieux pour le titre une fois que les playoffs auront démarré.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *