Jardim, ce Portugais qui ne construisait pas de mur

Deuxième du championnat, l’ASM affronte le redoutable Strasbourg ce samedi. En poste à Monaco depuis trois ans, Leonardo Jardim fait parti de ces techniciens étrangers qui tirent la Ligue 1 Conforama (On ne s’en remet pas) vers le haut. S’il fascine autant, c’est surtout parce qu’il réussit, et cela malgré un effectif qui diminue de moitié chaque été, une saison exceptionnelle. Eclairage sur ce Portugais qui sait construire autre chose que des murs, une équipe de football.

Des résultats fantastiques

Depuis son arrivée, ses résultats parlent pour lui. Toujours sur le podium en Ligue 1, Leonardo Jardim fait preuve d’une grande régularité. Deux fois troisième, le Portugais a longtemps buté sur un Paris Saint-Germain au dessus du lot pour jouer le titre. Le club de la capitale a respectivement terminé les saisons 2014-2015 et 2015-2016 avec 12 et 29 points d’avance sur l’ASM. En plus d’être un adversaire en championnat, le PSG a stoppé l’ASM de Jardim à trois reprises en coupe nationale, sur les six coupes disputés par le technicien portugais. La dernière remonte à avril 2017, et une défaite 4-1 des Monégasques en finale de Coupe de la Ligue. Vu comme cela, on peut se dire que l’ASM version Jardim est l’équivalent d’un Romain Bardet sur le Tour de France, toujours placé mais jamais vainqueur. Oui mais voilà, il y a eu cette Ligue 1 2016-2017. Quel exploit réalisé par le club de la Principauté ! Au nez et à la barbe de l’ogre parisien, Monaco a remporté un titre qui lui échappait depuis plus de quinze ans.

Chose rare, sur les vingt entraîneurs à la tête d’une équipe de Ligue 1 cette année, un seul était présent il y a trois ans au même poste. Soit ce coach fait preuve d’une régularité exceptionnelle au plus haut niveau, soit son président est celui d’Arsenal. Vous l’aurez deviné, la bonne hypothèse est la première. Le nom du coach ? Leonardo Jardim évidemment.

En plus de la France il cartonne en Europe

On ne va pas se leurrer, la Ligue 1 et l’Europe ce n’est pas le même niveau. Ne comparons pas un McDo et les frites Picard. Malgré la régularité des hommes de Jardim en Ligue 1, on n’était pas si serein quant à leur avenir en Ligue des Champions. On s’interrogeait sur la capacité de Jardim à rivaliser avec les meilleures coachs européens. Et pourtant, dès sa première campagne européenne, le Portugais a frappé fort. Dans une poule homogène, Monaco accroche la première place devant le Bayer Leverkusen et le Zénith. Tout le monde est comblé mais le meilleur est encore à venir. En huitièmes, l’ASM est donné perdant contre Arsenal. Jardim fait alors découvrir à l’Europe une équipe courageuse qui au terme de deux matchs intenses va se qualifier en quart de finale (3-1 / 0-2). En quarts, l’ASM de Jardim est sortie par la Juve (0-1 0-0), un beau parcours malgré tout.

Cette année encore l’ASM a brillé. Premier de sa poule, le club s’est offert Manchester City et le Borussia Dortmund pour accéder aux demi-finales où la Juve a encore dicté sa loi (0-2 / 1-2). En mars, contre City, Jardim a donné au passage une petite leçon à Pep Guardiola. Rares sont ceux qui peuvent se vanter de cette performance. Jardim fait parti de ceux qui le peuvent.

Un coach qui s’adapte

Depuis la saison 2014-2015, le style de jeu de l’ASM a bien évolué. Il est loin le temps où le club de la Principauté ne marquait que 51 buts en championnat. En deux ans, le nombre de buts inscrits a fait plus que doubler (107 buts la saison dernière). En passant en 4-4-2 cette saison, Jardim a trouvé la parade pour faire briller son effectif. Le Portugais a fait confiance à la jeunesse mais surtout à la force collective de l’équipe. Ultra offensif, l’ASM version 2016-2017 a inscrit une moyenne de 2,8 buts par match. Ainsi, grâce au talent et la patte de Jardim, on a vu éclore des pépites comme Mbappé, Bakayoko, Mendy, Bernardo Silva, Lemar, James, Martial, Ferreira Carrasco pour ne citer qu’eux.

Sans réelle superstar, Jardim a fait de cette équipe une machine qui écrase tout sur son passage. Solide derrière, inégalée devant, l’ASM a un vrai style de jeu, qui plus est plaisant. Même avec le départ de ses meilleurs joueurs cette année, Monaco reste attractif. Actuellement deuxième de Ligue 1, Jardim et son équipe semblent une fois de plus partis pour réaliser une grosse saison. Comme tous les ans, il faudra laisser un peu de temps à Jardim pour bricoler cette nouvelle équipe. On souhaite bon courage au meilleur entraîneur de la saison dernière et on le remercie pour tout ce qu’il a accomplit. En effet, en partie grâce à son travail, le troisième de Ligue 1, à la fin de la saison, sera qualifié directement en Ligue des Champions. Obrigado Leonardo.

 

Supporter de L’OL en Ligue 1 et de l’ASM en Top 14. La deuxième place, c’est pour lui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *