Chargement

Une semaine après la claque infligée par le Real Madrid à la Juventus (4-1) et la fin de la saison, penchons-nous sur le cas Zidane. Vainqueur de sa deuxième Ligue des Champions consécutives, l’actuel technicien du Real a un peu plus écrit son histoire cette année. Entraîneur du club depuis moins d’un an et demie, Zizou enchaîne les succès. Mais peut-on dire après si peu de temps que l’enfant de Castellane est devenu un grand coach ? Peut-on comparer Zidane à Mourinho, Guardiola ou Sir Alex Ferguson sans choquer ? Eléments de réponse.

Des performances uniques

Un peu comme Kylian Mbappé, Zinedine Zidane est un précoce. En l’espace de un an et cinq mois, Zidane a remporté plus de Ligue des Champions que Benitez, autant que Sir Alex Ferguson, Mourinho ou Guardiola. Arrivé au début de l’année 2016, l’ancien numéro 10 des Bleus a tout écrasé sur son passage. En remportant une première Liga cette année et une deuxième Ligue des Champions, Zidane en a impressionné et surpris plus d’un. Ce qui fait un grand entraîneur, c’est d’abord son armoire à trophée et celle de Zidane est aussi bien garni que le frigidaire de Gérard Depardieu.

Une des clés de cette réussite pour Zizou, c’est aussi le fait d’avoir réussi là où les autres ont échoué, à savoir, gérer un vestiaire où les stars ne peuvent pas se compter sur les doigts de la main. Beaucoup de grands entraineurs sont passés par Madrid et rares sont ceux qui ne se sont pas faits jeter à la porte à cause de conflits avec certains joueurs. Au club depuis des années, il connaît aussi bien les joueurs que ses propres fils. De plus, en tant qu’ancien joueur, Zidane est capable de comprendre ses hommes et est peut-être plus à l’écoute qu’un Mourinho ou un Guardiola. La bonne entente entre un joueur et son coach est capital et cette entente notre ami chauve sait l’entretenir.

Ca va se pécho dans les vestiaires

Le temps en antithèse

Cela ne fait même pas deux saisons que Zinedine Zidane est entraîneur, soit peut-être trop peu de temps pour le juger réellement. En effet, Zizou n’a passé que dix-sept mois à la tête du club. Durant cette période, il n’a pas vraiment traverser de crise et tout s’est passé comme sur des roulettes, on ne sait donc pas comment il affronterait une un manque de résultats soudain ou une tension dans le vestiaire. Une des qualités d’un grand entraîneur, c’est également savoir traverser une tempête sans couler. Je doute que Zidane ne connaisse pas de petits problèmes au Real et je suis impatient de voir comment il agira et réagira.

Les résultats obtenus par double Z depuis sa nomination n’étaient pas forcément attendus aussi vite. Lui qui n’avait entraîné que l’équipe B a créée une petite surprise en se montrant aussi performant. On attend de voir si oui ou non il sera capable de confirmer, ou si comme ses prédécesseurs, il sera remercié.

Bouton d’acné ? eczéma ? En tout cas ça gratte

Un des arguments qui s’oppose à l’idée selon laquelle Zidane est un grand coach, c’est la qualité des joueurs qu’il possède. En effet, il est toujours plus facile de gagner quand on a un Ronaldo, un Benzema ou un Ramos, qui sont capables de faire la différence à n’importe quel moment du match. Quand Ramos met une tête dans le temps additionnel ou que Ronaldo marque un coup franc direct, je doute que Zidane y soit pour quelque chose. Attention ! Je ne dis pas que Zidane est spectateur de ses joueurs, je dis juste que cet effectif est tellement talentueux qu’il pourrait potentiellement gagner avec d’autres coachs que lui. En raisonnant comme ça, je me dis qu’il serait intéressant de voir comment il gérerait une autre équipe, d’un niveau inférieur. Aujourd’hui, et même si je compare un peu deux incomparables, je suis bien plus impressionné par le travail de Jardim à Monaco que celui de Zidane au Real Madrid.

 

L’avenir lui appartient

Imaginons que demain, Zidane arrête soudainement sa carrière pour se reconvertir dans la vente de piscine avec Stéphane Guivarch. Pourra-t-on dire qu’il est un grand coach qui marquera à jamais l’histoire du foot et dont on se souviendra encore dans 50 ans ? Très honnêtement je ne pense pas. Si ce qu’il réalise avec le Real est unique et exceptionnel, il n’y a pas vraiment de quoi crier au génie non plus. Il a tous les éléments possibles et imaginables pour gagner. J’ai presque envie de dire « mais heureusement qu’il a gagné le championnat et la Ligue des Champions ». Avec l’équipe qu’il a, seul le Barça aurait du inquiéter le Real, et encore.

Zidane est très compétent dans ce nouveau rôle. Il a quand même réalisé un doublé Coupe d’Europe / championnat qui échappait au Real depuis 1958 ! Il a écrit l’histoire du Real et restera à jamais gravé dans la mémoire des supporters. Mais maintenant, pour rester gravé dans la mémoire du football européen, il doit continuer à gagner et relever de nouveau défi. Si Zidane est très bien au Real Madrid, je pense que pour devenir un grand coach, il lui sera nécessaire de briller avec d’autres clubs. Qu’il emmène l’en Avant Guingamp en finale de Ligue des Champions (ou le PSG parce-que j’avoue que Guingamp c’est quand même assez chaud) et là il fera partie des grands.

 

Supporter de L’OL en Ligue 1 et de l’ASM en Top 14. La deuxième place, c’est pour lui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En haut