[Les Yeux dans les Boules] Didier le Masson

Souvent moquée, la pétanque est un véritable sport qui passionne près de 300 000 licenciés en France. Sport principal des vacances au camping ou chez les grands-parents, la pétanque est partout. En Tribunes vous propose une série de portrait des plus grands boulistes. Aujourd’hui, portrait de Didier le Masson, les yeux dans les boules.

Toute information se trouvant dans cet article est authentique. En le lisant, on pourrait croire le contraire. Mais non. Malheureusement diront certains.

Prénom : Didier

Nom : Le Masson

Date de Naissance : 13 Novembre 1959 à 18h40, l’heure de l’apéro. Soit le même jour que Whoopi Goldberg, Metta World Peace et la ville de Seattle. Et le même année que Patrick Bruel, John McEnroe et Didier Bourdon. Un des trois a déjà gagné un titre du Grand Chelem. Indice : il ne se prénomme pas Patrick ni Didier.

img4df1b283b6d63
In the middle

Profession : Électromécanicien à la RATP (Reste Assis T‘es Payé)

img4f045d86abb49
La collec’

Surnom : Mamasse

Plat préféré : Lasagnes de sa femme et la blanquette de veau.

Chanteur Préféré : Johnny Hallyday. Didier aime le Rock’n’Roll en général.

Collection :  Il y a quelques années, Didier a commencé une collection de briquets. Aujourd’hui, il en a entre 45 000 et 50 000. Pas mal.

Main de prédilection : Droite mais il a deux mains gauches.

Triplette de rêve : Zonko Radnic (Pointeur) / Julien Lamour (Milieu) / Didier Choupay (Tireur)

Boules : KTK Aventure ou Orezza

Palmarès :  –  Champion du Val de Marne Triplette en 1997

Anecdote croustillante :   Avant de lire cette anecdote, assurez-vous d’avoir une bonne demie-heure devant vous.

Lors du national de Kerlouan en 2007, Didier boit l’apéro le samedi soir avec Eric Bartoli et Bastien Santiago. Ils viennent de perdre à la bonne avec Patrick Vilfroy, qui décide de rejoindre sa famille à Anjou. Les deux marseillais demandent à Mamasse de jouer avec eux le lendemain pour le grand prix régional.  Il accepte avec plaisir. Les trois compères partent au restaurant et Eric s’aperçoit qu’il n’a pas marqué pour le lendemain matin. Il prend la licence de Didier et va à la table. Au retour, il se met à courir et se prend une bonne gamelle en glissant sur l’herbe mouillée. Le lendemain matin,  réveil vers 7h30 et p’tit dej. Didier sort les boules qui sont un peu rouillées et se fait charrier par Alain Bideau aka Bidochon qui lui demande s’il veut bien s’entrainer. Mamasse sort alors sa meilleure vanne : « quand on est bon, on n’a pas besoin de s’entraîner ».

img4df1b199d751e
On the right

Les parties démarrent et James Darodes, qui ne joue pas, vient les voir jouer. Ils font une belle partie avec Sylvain Olmos et deux gars qui jouent pas mal. Départ un peu moyen des bombardiers puis accélération de Bastien. C’est bon pour la première.  La deuxième est plus facile. James a envoyé le photographe sur notre jeu juste derrière les cuisines et déjà de nombreux spectateurs suivent la star Mamasse. Euhhh !!! Non, la star Bartoli ! Didier va au tirage et saute le cadrage. Les voici en 1/16èmes et il est 11h45. On lui dit reprise à 14h.

Au VIP, c’est l’affluence et la toujours souriante Marie leur sert l’apéro. Didier mange avec Bruno Gire aka Robocop, Grégory Guille et Malik Kerdjou. Ce n’est pas triste. Après le déjeuner, Mamasse va boire le café au stand, qui n’est pas couvert. Son pote de club Yannick Turonnet, en vacances dans le coin, me téléphone et quand il apprend que je joue, décide de venir sur le site avec son amie.

Le 196 est appelé sur le terrain 53. Didier retrouve Eric et Bastien. Au fur et à mesure, ils élèvent leur niveau de jeu et Eric finit la partie sur 4 carreaux en place dans les 2 dernières mènes. Bastien est toujours régulier tant au tir qu’à l’appoint et Didier ne se défend pas trop mal. Ils gagnent les 1/8èmes  et commencent à y croire vraiment. En 1/4, ils jouent dans le carré d’honneur. Joseph Molinas aka Mamour regarde leur partie. Mamasse l’interpelle en lui disant que d’habitude, c’est lui dans les tribunes et Mamour qui joue. Il sourit et fait un petit signe d’encouragement. Il y a un peu de monde pour suivre cette partie disputée face à une équipe belge composée de Ismacil Daaud Cali, Daniel Debouge et Joseph Willendijck. Partie à sens unique remportée 13 à 3. Le niveau de jeu est élevé. Direction la chapelle pour boire une bière avec leurs amis belges et discuter un bon moment.

On dit à Didier qu’il a bien pointé sur ce terrain difficile et venant de Ludovic Montoro, ça fait plaisir ! Eric et Bastien ont l’air eux aussi satisfaits. Ils vont à la table pendant que Mamasse discute avec l’équipe belge. Ils parlent de Claudy Weibel avec qui ils avaient fait la fermeture du bowling à Millau deux jours plus tôt. Alain Sadoun les rejoint et passe Claudy à Didier au téléphone. Bref, tout se passe bien.

En demies, la triplette magique rencontre Michel Cabioch, Patrick Cadiou et Joël Riou. La partie est serrée et ils se retrouvent avec une boule. C’est une casquette qui couronne ce dernier tir et nous l’emportons sur le fil. En finale, ils affrontent Romuald Fichou, Olivier Le Floch et Philippe Allain. La partie est belle et Mamasse se retrouve à 9/11 avec un tir à 3. C’est à dire carreau gagnant !

La suite est idéale. Did’ réussit son tir et le trio Bartoli-Santiago-Le Masson s’impose à Kerlouan. En prime, Mamasse fait tomber le couvercle de la coupe lorsqu’on la lui remet. Ce qui déchainera les moqueries de Romuald Fichou…

Voilà. Si vous avez eu le courage de lire toute cette anecdote, c’est pas mal. Si vous avez compris quelque chose, signalez-le. 

BONUS : Pour les plus courageux et ceux qui ont une douzaine de minutes à perdre, Didier le Masson a compilé ses meilleurs clichés dans un diaporama disponible sur Dailymotion. Sobrement intitulée « Petanque mamasse ». Et la bande sonore, c’est Johnny. Enjoy.

Merci au site boulistenaute.com pour toutes ces informations.

En concubinage sportif avec Dwyane Wade. Fervent défenseur du beau jeu et de la dernière passe, celle qui "fait la diff'".

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *