Le Racing presque en quart, Lyon déjà dans le car : la situation des clubs français en Champions Cup

Ce week-end, s’est achevée la quatrième journée de la phase de groupe de la Champions Cup. Marquée par les vibrants hommages au jeune Nicolas Chauvin (19 ans) décédé tragiquement au cours de la semaine, cette journée sera légèrement passée au second plan. On a notamment entendu de multiples demandes de changement de règles pour assurer au joueur une meilleure sécurité. Heureusement, nos clubs français nous ont partiellement réconcilié avec ce sport, nous offrant quatre victoires pour deux défaites.

Toulouse et le Racing en patrons

Si la France a une chance de voir un de ses représentants décrocher la Champions Cup édition 2018-2019 c’est bien sur une de ces deux équipes qu’il faudra miser. Toutes les deux ont une fois de plus délivré des prestations spectaculaires ce week-end, empochant le bonus offensif et inscrivant plus de trente points chacune. Toulouse s’est offert les Wasps au terme d’un match d’une qualité exceptionnelle (42-27). Avec désormais dix-sept points au compteur, le Stade Toulousain est toujours invaincu. Lors de la prochaine journée, les partenaires de Yoann Huget se déplaceront au Leinster, leur dauphin de deux points. Le vainqueur de ce choc s’assurera quasiment la première place tandis que le perdant devrait accéder aux quarts de finale grâce au jeu des meilleurs deuxièmes de poule.

De son côté, le Racing dévoile un bilan encore meilleur. En l’espace de vingt minutes et grâce notamment à un superbe essai de plus de quatre-vingt mètres, les Franciliens ont fait exploser Leicester pour la seconde fois en une semaine avant de gérer parfaitement le match et accrocher un quatrième essai synonyme de bonus sur la sirène (11-34). Seule équipe des cinq poules à posséder autant de points (19), le Racing se ballade clairement depuis le début de la compétition. Deuxième meilleure attaque du tournoi, les Ciels et Blancs ont déjà un pied et quatre orteils en quart de finale.

Castres et Montpellier ont repris espoir

Porté par un cœur gros comme un camion et plein comme les bijoux de famille du pape, le C.O a remporté un combat terrible contre le Munster (13-12). Au stade Pierre-Fabre, sous une violente tempête de pluie, les hommes de Christophe Urios ont profité de la défaillance des buteurs irlandais pour revenir dans la course aux quarts de finale. Si l’espoir reste maigre, tout est encore jouable. Castres devra commencer par un carton plein à Exeter puis lors la réception de Gloucester, tout en comptant sur un faux pas du Munster, leader avec douze points, soit trois de plus que le C.O.

Situation un peu plus favorable pour le MHR. Au terme du match de la peur qui les opposait au RCT, les Montpelliérains ont sauvé leur peau grâce à une victoire bonifiée obtenue sur le terrain gras et gadouilleux de l’Altrad Stadium (34-13). Une victoire que les vice-champions de France ont conquis grâce à un paquet d’avant bien plus puissant que celui des Toulonnais. Au classement, les hommes de Vern Cotter reviennent en deuxième position, à quatre points d’Edimbourg chez qui ils se déplaceront pour le compte de la dernière journée. Comme Castres, Montpellier est condamné au carton plein. Néanmoins, leur nombre de points pourrait également leur permettre d’avoir leur mot à dire dans la course aux trois meilleurs deuxièmes.

Toulon est devenu brouillon, le LOU est devenu chat

L’adversaire du MHR reste lui à quai. Incapable de développer un bon rugby et de maîtriser les conditions métrologiques, Toulon va quitter l’Europe par la petite porte. Une déception pour le RCT qui possède une magnifique équipe sur le papier mais qui paye ses deux défaites d’entrée totalement inattendues contre Newcastle et Edimbourg.

L’élimination du LOU n’est-elle pas une surprise, étant donné que c’est la première participation du club dans la plus prestigieuse des coupes européennes. Un apprentissage compliqué car pour sa première, le club se la joue comme l’OM en Ligue des Champions. Toujours bloqués à zéro point, les hommes de Pierre Mignoni ont encore pris la leçon en s’inclinant à Glasgow (21-10) ce samedi. Pas ridicules pour autant, les Lyonnais font malheureusement trop souvent preuve de maladresse pour espérer mieux. Il reste deux matchs au LOU pour éviter de terminer cette campagne sans succès et sans point.

Au final, on aura combien de clubs français en quart ?

Le bilan des clubs français au bout de quatre journées est mitigé. Toulouse et le Racing apparaissent comme nos deux têtes d’affiche. Ils ne cessent de nous régaler de par leur qualité de jeu ainsi que les fessés qu’ils infligent à leurs adversaires respectifs. Ce sont indéniablement les valeurs sûrs du top 14 en Europe. Leur place en quart de finale ne fait absolument pas débat. A l’inverse, Toulon et Lyon sont d’ores et déjà éliminés. Ne reste plus que Castres et Montpellier. En ballottage défavorable, les Castrais n’ont pas forcément leur destin entre leurs mains. L’optimisme est un peu plus de mise pour le MHR qui a toutes les cartes en main pour passer l’obstacle du premier tour. Si tout va bien et que la hiérarchie est respectée, les clubs français seront trois en quart de finale…Et pourquoi pas quatre avec le C.O…

Supporter de L’OL en Ligue 1 et de l’ASM en Top 14. La deuxième place, c’est pour lui.

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *