Les temps changent (ou presque)

Les deux derniers champions de France, Monaco et le PSG, s’affrontent ce dimanche soir en clôture de la 13e journée de Ligue 1. Un choc dans le nom, mais pas dans les faits, tant le gouffre entre les deux équipes semble immense en ce début de saison.

Avec cinq victoires et quatre défaites, Monaco, vice champion de France en titre, réalise un début de saison en dents de scie. Pour rappel, les Monégasques ont été battus par Le Mans lors de la finale des playoffs en juin dernier. Une surp… Pardon ? Vous ne comprenez pas le propos ? Eh bien il s’agit de Monaco contre Paris. Et même en Jeep Elite, Monaco est derrière. En retrait aussi bien par rapport à Nanterre ou Paris Levallois. Mais bon. Vous voulez parler de foot. Très bien. Allons y alors !

Autant vous dire que l’année dernière, ce Monaco – Paris ressemblait à un énorme choc. Autant cette saison… Paris est premier du championnat, tranquillou pépère, avec trente six points sur trente six distribués depuis que le championnat a repris en août dernier. C’est à cette période-là que remonte la dernière victoire de l’ASM. La seule aussi. Depuis ? Pas grand chose. Un Jardim qui a été remercié. Un Thierry Henry qui est arrivé pour se mettre dans une mouise pas possible, avec une dix-neuvième place en Ligue 1, une élimination en Ligue des Champions… Rien de très réjouissant.

Où es-tu Monaco ?

Pire (car oui c’est possible), cette équipe ne semble pas mettre un pied devant l’autre. Falcao alterne entre mauvaises performances et blessures. Subasic a disparu, victime d’un début de saison calamiteux, plombé par des blessures. Rappelons tout de même qu’il est vice-champion du monde. Le seul joueur de l’effectif avec une étoile cette année, Djibril Sidibé, n’est pas meilleur. Et que dire de la défense. Elle n’est pas à mettre plus en valeur que l’attaque, avec des recrues qui peinent à se montrer à un bon niveau.

Autant vous dire que ce dimanche, les Monégasques ne partent pas du tout favoris contre le PSG. Les joueurs de Thomas Tuchel ont pour objectif d’aligner une treizième victoire en treize matches de championnat. Après un nul à Naples en Ligue des Champions, Paris voudra continuer son cavalier seul pour garder sa couronne. Sauf accident industriel, cela sera fait sans grande difficulté. Cette saison, il n’y a pas de match.

En championnat cette saison, Paris domine tout.

Monaco – Paris : quelle affaire !

Alors pourquoi ce match reste une affiche ? Eh bien parce que le champion 2018 se déplace chez le champion 2017. Monaco reste l’auteur d’une belle performance il n’y a pas si longtemps que ça. Mais sur le sol français, Paris reste le plus fort, et aujourd’hui, le titre monégasque ressemble à une anomalie. Mais Monaco reste une équipe de très bons joueurs. Avec beaucoup de potentiel, même s’il semble être, à ce jour, endormi.

Il y a un point sur lequel Monaco et Paris se rejoignent. Les affaires. Cette semaine a été pleine de révélations concernant le club de la capitale, dans le cadre des Football Leaks, mis en ligne par le site Mediapart. Entre les primes d’éthique qui ont fait parler, mais surtout l’affaire du fichage ethnique entrepris pendant quelques années, le PSG a dû travailler sur de nombreux démentis, et faire face aux critiques. Du côté de la principauté, c’est le président du club Dmitri Rybolovlev qui a été au centre de toutes les attentions. Mis en examen, il est rentré en Russie. De quoi donner du grain à moudre à tous les détracteurs des deux clubs.

Donc si vous avez bien suivi. Ce dimanche, c’est un choc entre les deux derniers champions de France. Mais aussi une affiche entre le premier, et l’avant-dernier. C’est un match entre deux entités dont l’image a été entachée ces derniers jours. Bref, une histoire qui semble écrite d’avance, mais qui peut toujours surprendre, pourquoi pas. Allez, essayons d’y croire pour avoir une très bonne raison d’être enthousiastes.

Monaco champion de France en 2017. Un temps qui, aujourd’hui, semble loin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *