Super Bowl : boucle bouclée ?

Le 53e Super Bowl aura lieu dans la nuit de dimanche à lundi (0h30). Il opposera les New England Patriots aux Los Angeles Rams. Une rencontre entre les deux franchises, comme en 2002, lors du premier titre des Patriots de Tom Brady et de Bill Belichick.

Goat. Cela signifie chèvre en anglais. C’est également un acronyme. Vous l’avez sans doute croisé. Greatest of all time (le meilleur de tous les temps). Dans le foot US, ce qualificatif est réservé à Tom Brady, le quarterback des New England Patriots. Et il a désormais une nouvelle occasion de remporter un sixième Super Bowl.

Le Super Bowl. L’événement sportif annuel le plus suivi aux États-Unis. Le 53e du nom. La finale du championnat NFL. Autant dire que cela n’a rien à voir avec la finale de la Coupe de la Ligue. Et la rencontre promet, entre les New England Patriots et les Los Angeles Rams. Une affiche entre deux franchises qui s’étaient rencontrées en 2002, lorsque les Rams étaient encore basés à Saint-Louis. Ce soir-là, Tom Brady et Bill Belichick, coach des Patriots, avaient remporté leur première bague. Autant dire que la boucle peut-être bouclée pour les deux.

Tom Brady peut remporter sa sixième bague de champion NFL.

Des Rams impressionnants

N’allez pas croire pour autant que Brady raccrochera en cas de victoire. Le joueur de 41 ans l’a clairement dit lors d’un entretien à ESPN, la chaîne américaine. Son désir est de jouer jusqu’à 45 ans. Alors ce Super Bowl pourrait ne pas être le dernier qu’il dispute. Lorsqu’il foulera le terrain, à Atlanta, il s’agira de sa neuvième participation à l’événement. Un record.

Mais pour rentrer un peu plus dans la légende, Brady devra se défaire des Rams. L’équipe a impressionné tout au long de la saison, avec une attaque de feu. Avec 13 victoires sur 16 matches en saison régulière, la franchise de Los Angeles s’est installée comme candidate à la finale. Elle a passé les obstacles pendant les playoffs. Même si, lors de la finale de conférence, dernier match avant le Super Bowl, les partenaires de Jared Goff ont frisé la correctionnelle, et auraient dû être éliminés face aux Saints de la Nouvelle-Orléans. Sans une erreur d’arbitrage, les joueurs des Rams seraient sans doute chez eux à regarder le match.

Jared Goff, à gauche, et Tom Brady, les quarterbacks qui s’affronteront dans la nuit de dimanche à lundi.

Depuis la saison 2014, les Pats gagnent tous les deux ans

Pour autant, la présence des Rams est loin d’être illégitime. Avec une attaque de feu, menée par Jared Goff, choix numéro du draft en 2016. Avec Todd Gurley à la course, Robert Woods à la réception, pour ne citer qu’eux, Sean Mc Vay, coach, avait de nombreuses solutions pour mener son équipe vers le sommet. Et en défense, Aaron Donald, qui a terminé la saison avec 20,5 sacks (plaquage sur le quarterback), un record cette saison, les Rams peuvent y croire.

Aaron Donald, ici plaquant Nick Foles, quarterback vainqueur du Super Bowl l’an passé.

Seulement voilà. Les Patriots sont des habitués du Super Bowl. Il vont disputer la finale pour la troisième fois d’affilée. La quatrième fois en cinq ans. Et depuis la saison 2014, ils le gagnent tous les deux ans. L’an passé, ils étaient battus par Philadelphie. Donc, en théorie… Et, alors qu’on les pensait plus faible cette saison, ils ont démontré, avec 11 victoires, qu’ils étaient encore dans le coup. Tom Brady reste un joueur d’une grande classe, épaulé par une ligne offensive imperméable pendant les playoffs. Avec des prouesses à la course, et le tandem Julian Edelman et Rob Gronkowski pour les réceptions de passes, les possibilités ne manquent pas.

Le feu d’artifice tiré dans la nuit de dimanche à lundi promet une rencontre explosive. Et ce n’est pas le groupe Maroon 5, qui se produira pour le show de la mi-temps, qui pourra changer cela.

(Toutes nos excuses à ceux qui trouvent ce sport inutile, et qui n’auraient rien compris à tout ce qu’ils viennent de lire.)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *