Ce soir est un grand soir

Nous y sommes ! Pour la première fois depuis 2004, une équipe française est en finale d’une compétition européenne. Ce soir, l’Olympique de Marseille défie l’Atlético Madrid chez Jean-Michel Aulas. Pour tout casser.

Dim’ Payet, Flotov, le beau Valère, Bouna Star… Aux alentours de 23h, nous saurons. Nous saurons si ces joueurs marseillais créent l’exploit. Face à l’ogre madrilène, les hommes de Rudi Garcia n’auront pas la tâche facile. Il faudra casser les lignes, briser le mur rouge et blanc pour soulever un trophée européen. Marseille est en finale de la Ligue Europa et est à 90 minutes d’un chef d’oeuvre.

Ne pas prendre de but

L’Atlético est avant-tout une forteresse, gardée par le vieux briscard Diego Godin. Le défenseur uruguayen est un colchonero depuis 2010 et il faudra lui passer dessus pour atteindre la cage de l’étanche Jan Oblak, qui n’encaisse que 0.54 but par match cette saison. Madrid sera favori mais Madrid est moins monstrueux qu’avant. Double-finaliste de Ligue des Champions en 2014 et 2016, le club mené par Diego Simeone n’est pas un poussin en Europe, mais bien un gros volatile, prêt à gober du Marseillais ce soir. Son collectif s’use, son leader Antoine Griezmann devrait partir cet été. Mais l’Atlético reste néanmoins un cador européen.

Pour venir à bout des rugueux colchoneros, l’OM pourra compter sur son collectif et sa ferveur. A Marseille, seuls Luiz Gustavo et éventuellement Payet et Thauvin auraient leur place dans le 11 espagnol. Mais comme une équipe n’est pas la somme d’individus, l’OM devra se reposer sur son alchimie, son coeur. Dimitri, Flo’, Valère, Momo Sanson, Hiroki… Les joueurs généreux ne manquent pas sur le Vieux Port.

“On va tout casser chez toi”

Jouer la finale dans son pays est un avantage indéniable. Marseille joue à Lyon ce soir et comptera sur ses supporters pour enflammer un Groupama Stadium acquis à sa cause. Des milliers de policiers seront mobilisés. Les risques de débordement sont grands mais on retiendra surtout la passion des Marseillais, rare et précieuse en Europe.

Alors ce soir, c’est le grand soir. En cas de victoire, la performance serait grande, le rêve accompli. Mis à part quelques irréductibles parisiens et lyonnais, la France du foot sera derrière Marseille. Alors, faites nous rêver, fadas !

En concubinage sportif avec Dwyane Wade. Fervent défenseur du beau jeu et de la dernière passe, celle qui "fait la diff'".

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *