Saint-Etienne : Wahbi Khaz rit

Saint-Etienne est en feu. Cinquièmes de Ligue 1, les Stéphanois sont en pleine remontée. Quatorzièmes au terme de la cinquième journée, les hommes de Jean-Louis Gasset enchaînent les bons résultats. Parmi les hommes en forme, un Wahbi Khazri que les dirigeants stéphanois ne doivent certainement pas regretter d’avoir recruté au mercato estival. Focus sur un des concurrents directs au ballon d’or.

Sept millions qui ne se sont pas perdus

Prêté par Sunderland au Stade Rennais l’an passé, Wahbi Khazri s’est relancé au terme d’une saison marquée par neuf buts et deux passes décisives. Ses belles performances en rouge et noir ont attiré l’œil de l’ASSE. Pendant la Coupe du Monde, le temps d’un premier tour, Wahbi Kazri a éclaboussé la Russie de son talent. Auteur de deux buts, il a également délivré deux passes décisives, se retrouvant ainsi impliqué dans quatre des cinq buts inscrits par la sélection tunisienne. De quoi faire un peu plus baver les Verts qui, pour sept millions d’euros, se sont offert les services du milieu de 27 ans. Un pari risqué au vu des difficiles moments qu’il a vécu à Sunderland, ponctués notamment par une descente en Championship du club. Néanmoins, à l’heure actuelle, ce choix se révèle plutôt judicieux.

Après treize journées, Saint-Etienne ne peut en effet que se satisfaire de l’arrivée de ce nouveau numéro 10. Par chance, le joueur que nous voyons évoluer sur les pelouses de Ligue 1 ressemble plus à celui qui régalait le Stade Rennais et les Girondins de Bordeaux, qu’à celui qui a marqué trois buts en deux saisons en Angleterre. Khazri réalise un de ses meilleurs débuts de saison si ce n’est le meilleur.

Rayonnant comme jamais

A l’image de son crâne luisant, Khazri brille de mille cheveux. Impliqué dans neuf des dix-neuf buts de l’ASSE depuis le début de la saison, il a clairement pris les commandes du camion stéphanois. Et pour l’instant, aucune sortie de route pour l’ancien bastiais. Wahbi anime l’attaque verte aussi bien que Nagui anime « N’oubliez pas les paroles » et ça se voit. Niveau stats, il a déjà inscrit six buts en douze matchs, soit presque son total de but l’an passé. Dans le jeu pur, Khazri impressionne tout autant. Extrêmement à l’aise balle au pied, on aimerait même le voir jouer un peu plus bas sur le terrain, histoire que ses coéquipiers profitent encore plus encore de ses caviars et sa vision du jeu. Mais ce qui fait du bien au club en ce début de saison, c’est surtout son réalisme devant le but.

En effet, Wahbi Khazri embête beaucoup les défenses adverses de par sa qualité de frappe.  Doté d’une belle finition, il marque de partout et dans n’importe quelle situation : en reprise de volée, dos au but ou encore en dehors de la surface, zone où il est presque plus dangereux qu’à l’intérieur même de la surface. Là aussi, c’est sa patte droite qui fait toute la différence. Illustration parfaite à Monaco, où il a inscrit un joli but des vingt mètres, sur une frappe à ras de terre qui a surpris Benaglio. Omniprésent offensivement, il tient une belle moyenne d’un peu plus de deux tirs cadrés par match. Une statistique qui prend tout son sens quand on sait qu’il ne tire que trois fois par match. Une reconversion dans le tir à l’arc semble donc envisageable quand on s’attarde sur la précision de ses frappes.

Enfin, le natif d’Ajaccio est très précieux sur coup de pieds arrêtés. Ses coups francs et ses corners sont millimétrés, si bien qu’il n’est pas rare de voir Sainté se créer de sérieuses occasions en phase arrêtée. Il est un peu le maître Jedi des coups francs. Pour conclure ce portrait flatteur du tunisien, on notera un beau sauvetage sur la ligne contre Reims ce week-end. En empêchant l’égalisation rémoise, Wahbi a, en partie, offert les trois points aux Stéphanois. Si en plus il fait des sauvetages sur sa ligne, c’est le Ballon d’Or qui se profile…

Supporter de L’OL en Ligue 1 et de l’ASM en Top 14. La deuxième place, c’est pour lui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *