Roger va nous manquer

Après un forfait sur blessure l’an dernier, Roger Federer a annoncé sur son site lundi soir qu’il ne participerait pas à Roland Garros. Cette triste nouvelle a bouleversé tous ses fans qui espéraient le voir jouer sur terre battue. Déchirement.

 

Les raisons de son forfait

Après avoir remporté l’Open d’Australie, le suisse de 35 ans dit vouloir se préserver pour les tournois de Wimbledon et l’US Open. Le doyen du tennis mondial laisse paraître quelques signes de faiblesse et de fatigue en faisant cette annonce. Mais dans le message qu’il adresse à ses fans, il justifie la longévité de sa présence sur les tournois par la gestion des ses emplois du temps. S’il laisse la terre battue de côté c’est qu’il est conscient qu’il ne s’agit pas de la surface la plus propice à de bons résultats pour lui . En effet, il lui aura, par exemple, fallu 11 ans pour remporter le tournoi français. Aujourd’hui, il met la terre battue de côté pour se consacrer entièrement à l’herbe.

Plus de terre battue pour Roger ?

On peut se poser la question de savoir si Federer compte revenir sur Roland Garros l’année prochaine. Cela va faire deux années consécutives où le suisse n’exprime pas l’amplitude de son talent Porte d’Auteuil. Même si le doute se fait sentir sur la possibilité de revoir un jour jouer Roger à  Paris, il évoque dans son message qu’il pourrait revenir à Roland Garros pour ses fans. Cela laisse sous entendre qu’il n’espère plus de victoire sur ce tournoi mais qu’il n’a pas encore disputé son dernier match sur la terre battue parisienne.

La première place en suspens

Après une courte saison l’année dernière, qu’il avait arrêté en juillet, Roger était revenu très puissant en remportant l’Open d’Australie. Cette victoire et celles d’Indian Wells et Miami l’avaient relancé sur la course à la première place du classement ATP mais son absence à Paris ne l’aidera à retrouver les sommets immédiatement. Cependant, le suisse est conscient de son niveau de jeu et est le plus à même pour organiser son calendrier et personne ne doute d’un Roger au top à Wimbledon dans quelques semaines.

Roland et Roger : une sacrée histoire

Présent à Auteuil depuis 1999, Roger Federer connait la terre parisienne par coeur et c’est une histoire d’amour tumultueuse que le suisse a vécu avec Roland-Garros. Alors qu’en 2004, il avait déjà remporté son deuxième Wimbledon et qu’il venait tout juste de décrocher ses premiers titres en Australie et à l’US Open, Federer a dû attendre 5 ans supplémentaire pour accrocher son premier Roland-Garros à son palmarès si fourni. Cette unique victoire en 2009 face à Robin Soderling restera un des plus beaux souvenirs de la carrière du suisse, qui restera l’éternel souffre-douleur de Rafael Nadal à Roland. Federer s’est incliné à quatre reprises en finale face à l’Espagnol. L’amour du public parisien pour le suisse, francophone, restera dans les mémoires de tous les fans de tennis qui ont su admirer l’élégance et la qualité technique d’un esthète.

 

Amateur de sport extrême, quand il cherche un glacier, c’est pas pour prendre un cornet vanille-pistache mais pour le descendre en snowboard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *