Rafinha, un ami qui vous veut du bien

Titulaire sur l’aile droite barcelonaise depuis la blessure de Lionel Messi, Rafinha Alcantara do Nascimento, dit Rafinha, rend bien des services à des blaugranas privés de leur superstar. Ce soir, en Ligue des Champions, l’attaquant hispano-brésilien, retrouve l’Inter Milan où il a brillé l’an dernier en prêt. Encore une fois, il risque de jouer les dépanneurs de luxe.

Tout indiquait qu’il n’aurait que les miettes du gâteau cette saison. Sur le front de l’attaque du FC Barcelone, chaque strapontin vaut de l’or. Avec les récentes arrivées de Philippe Coutinho, Ousmane Dembélé et Malcom et les prestations toujours solides voire monstrueuses de Luis Suarez et Lionel Messi, Rafinha aurait dû jouer les presseurs de citrons. Même s’il est doté d’un bon coup de main pour extraire un maximum de jus des doux agrumes, le garçon n’est pas payé plusieurs millions par an pour cela. Alors forcément, après son prêt à l’Inter après un exercice 2017-2018 très convaincant sous Luciano Spaletti, Rafinha serait bien resté sous le soleil lombard. Mais les finances milanaises en ont décidé autrement et l’option d’achat de 35 millions d’euros, jugée trop élevée, n’a pas été levée. Coup dur pour Rafinha : « J’étais convaincu de rester à l’Inter, mais les événements ont pris une tournure différente. Les semaines ont passé et j’ai vu qu’ils signaient d’autres joueurs. Je n’avais pas d’autre choix que de continuer sur mon chemin. » Un chemin qui aurait donc dû l’amener à mater les exploits de ses potes en bout de banc à Barcelone. Mais le destin en a décidé autrement.

Le 20 octobre, Leo Messi se fracture le bras face au FC Séville. Trois jours plus tard, le Barca affronte l’Inter en Ligue des Champions. A ce moment là, c’est Ousmane Dembélé qui, logiquement, doit occuper l’aile droite. Mais l’ancien Rennais arrive avec 25 minutes de retard par rapport à l’heure de convocation et est puni par Ernesto Valverde, qui lui préfère Rafinha. Et bingo, le frère de Thiago Alcantara brille face à son ancien club, inscrivant un but précieux en première période qui fait couler quelques gouttes de transpiration dans le cou du bel Ousmane. Depuis, à part en coupe du Roi face à une D3, Rafinha a débuté tous les matchs, notamment le Clasico, où le FC Barcelone a fait sombrer le Real Madrid (5-1) au Nou Camp. Habitué à jouer les seconds couteaux, souvent performant, le jeune homme profite d’un appétit et d’une maturité supérieurs à Dembélé ou Malcom malgré un talent intrinsèque moins important. Sa place de titulaire ne lui est évidemment pas réservée toute la saison et personne ne serait surpris si on l’apercevait avec un ou deux citrons dans les mains en juin. Mais gratter une place de titulaire dans un effectif aussi dense et de qualité que celui du Barca représente déjà un exploit majuscule. Pour perdurer, il faudra briller. Messieurs les Interistes, tremblez !

 

En concubinage sportif avec Dwyane Wade. Fervent défenseur du beau jeu et de la dernière passe, celle qui "fait la diff'".

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *