Chargement

En pleine trêve internationale, En Tribunes s’est voulu original en ne parlant pas des matchs amicaux. Après une réunion de plus de cinq heures, nous avons décidé de vous parler transferts. A chaque mercato, on voit des millions d’euros circuler entre les différents clubs. Mais payer des millions pour un joueur est-il toujours une bonne idée ? Voici les dix joueurs qui ont coûté le plus cher cet été et le bilan de leur saison accompagné d’un petit jeu de mot pour chacun.

10) Gylfi Sigurðsson (49 M€, Swansea > Everton )

Joueur le plus cher de l’histoire des Toffees, Gylfi Sigurðsson a connu une saison à l’image de son club : sur courant alternatif. En grande difficulté en début de saison, le milieu islandais a côtoyé la zone de relégation de la Premier League. C’est finalement début novembre qu’il s’est réveillé. Tout de suite, les supporters d’Everton ont compris pourquoi il avait coûté si cher. Le milieu de 28 ans a porté Everton jusque dans le top 10. Auteur de quatre buts et trois passe dé, il a cependant déçu au vu de ce qu’on attendait de lui. En Europa League il a été transparent et a grandement contribué à l’élimination de son équipe dès les poules. Saison correcte quand même mais on attendait beaucoup mieux.

La note : 5/10

Ce qu’on attend en fin de saison : Blessé depuis une semaine, il est indisponible jusqu’à la fin de la saison et devrait manquer la Coupe du Monde avec sa sélection.

Le petit jeu de mot : Gylfi des idées de génie

9) Bernardo Silva (50 M€, Monaco > Manchester City)

Dans une équipe où la concurrence fait rage, Bernardo Silva a plus eu un rôle de supersub que de titulaire. Statistiquement parlant, il affiche quatre buts et trois passe dé. Toujours bon sur le terrain, le lutin portugais s’est toujours montré propre et inspiré dans  le jeu. A seulement 23 ans, il a d’ores et déjà confirmé qu’il pouvait faire partie d’un grand club. Buteur en huitièmes de LDC, il doit maintenant s’imposer comme un titulaire indiscutable. En attendant, il fait la saison qu’on attendait de lui.

La note : 6/10

Ce qu’on attend en fin de saison : De bons matchs en championnat pour épater Pep et pourquoi pas un petit but ou une passe dé en LDC.

Le petit jeu de mot : Bernardo et Zorro

8) Alexandre Lacazette (53 M€, Lyon > Arsenal)

Très attendu, Alexandre Lacazette a légèrement déçu. Loin de ses standards habituels, il n’a inscrit que 9 buts en 26 matchs. L’attaquant de 26 ans n’a pas encore atteint le tiers de son nombre de buts l’an passé. Malgré un temps de jeu conséquent, l’ex Gone n’a pas convaincu les Gunners, si bien que Pierre-Emerick Aubameyang a été recruté pour compenser le manque d’efficacité du Français. Une saison qui est pour le moment à oublier pour Lacazette.

La note : 4/10

Ce qu’on attend en fin de saison : Un but par match, une finale d’Europa League, sinon adieu la Coupe du Monde.

Le petit jeu de mot : La gâchette a gâché

7) Kyle Walker (56 M€ Tottenham > Manchester City)

Si City est quasiment assuré du titre, elle le doit en partie à sa défense. Meilleure défense de Premier League (20 buts encaissés en 30 matchs), City s’appuie sur un Walker ultra solide. Sur son côté, personne ne passe. Mais là où Walker fait un bien fou c’est en attaque. Il est le défenseur qui a délivré le plus de passe dé en championnat (6 au total). Au jour d’aujourd’hui, le joueur de 27 ans apparaît comme un excellent investissement.

La note : 7,5/10

Ce qu’on attend en fin de saison : Qu’il continue.

Le petit jeu de mot : Ça walk

6) Benjamin Mendy (57 M€, Monaco > Manchester City)

Malheureusement pour lui, le latéral gauche de 23 ans a fait une saison blanche. Après quatre matchs plus qu’encourageant en septembre, une rupture des ligaments croisés du genou droit l’a éloigné des terrains durant six mois. Cette saison, Mendy et Evra même combat, on les aura plus vu sur Instagram que sur le terrain. De retour à l’entraînement très prochainement, Mendy est actuellement au cœur des débats quant à sa présence en Russie avec les Bleus.

La note : 2/10

Ce qu’on attend en fin de saison : Difficile de lui demander de retrouver son meilleur niveau immédiatement.

Le petit jeu de mot : Benjamin Evra

Supporter de L’OL en Ligue 1 et de l’ASM en Top 14. La deuxième place, c’est pour lui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En haut