Chargement

Pour la troisième fois en cinq ans, le PSG devra se mesurer à l’ogre barcelonais en phase finale de Ligue des Champions. Pas aussi étincelant que l’an passé, le club de la capitale est loin d’être favori et est déjà donné perdant. Mais le football réserve parfois de belles surprises et si le PSG veut devenir un grand club européen, il serait bien inspiré de sortir deux matchs exceptionnels. L’espoir fait vivre et pour le moment il y a de l’espoir. Voici pourquoi, plus que jamais, le PSG peut le faire.

En ce moment tout va bien

Sur ses onze derniers matchs toutes compétitions confondues, le PSG s’est imposé à dix reprises pour un match nul, concédé face à l’actuel leader de Ligue 1, Monaco. Deuxième à trois points de l’ASM, Paris réalise un début d’année exceptionnel, à l’image de ses larges succès contre Bastia (7-0), Bordeaux (4-1 et 3-0) et Rennes (4-0). Plus prolifique, le PSG semble surtout s’être trouvé une défense, avec une moyenne d’environ un but encaissé tous les quatre matchs sur ses onze derniers.

La seule inquiétude se situe au poste de gardien. En effet, le PSG a clairement deux casseroles trouées dans les buts. Que ce soit Aréola ou Trapp, les gardiens du PSG sont habitués aux boulettes et aux buts casquettes. De retour de blessure et solide contre Bordeaux, Kévin Trapp apparaît le mieux placé pour disputer la double confrontation face au Barça. Il est clairement l’un des facteurs X de ces deux rencontres. En effet, il pourrait faire l’arrêt décisif et envoyer le PSG en quart de finale, comme il pourrait devenir passeur décisif pour la MSN et qualifier le Barça à lui tout seul. Il est à l’image de Paris : capable du meilleur comme du pire.

Verratti sera là

Il y a deux ans, le Paris-Saint-Germain s’était incliné en quart de finale de Ligue des Champions face au FC Barcelone. Au match aller, les hommes de Laurent Blanc avait encaissé un sévère 3-1 à domicile et l’absence de Marco Verratti s’était alors faite ressentir. Au retour, le lutin italien était revenu et avait alors surnagé puisqu’il avait été le seul Parisien à la hauteur du rendez-vous. Cette année, Verratti sera présent pour les deux matchs (sauf blessure) et cela n’est pas négligeable. Véritable chef d’orchestre du jeu parisien, l’ancien de Pescara semble aussi indispensable qu’un stylo plume en examen. De retour de blessure ce week-end, le jeune milieu de 24 ans a affirmé se « sentir très bien » et « être prêt » pour ce choc qui pourrait bien être un tournant dans sa carrière.

 

74399

Le Barça est faible

Le mot « faible » est peut-être un peu fort pour décrire l’état de forme du club catalan mais il n’est pas totalement faux. Deuxième de Liga derrière le Real Madrid, le Barça n’est plus le rouleau compresseur qu’on a connu l’an dernier à la même époque, en témoigne les nuls arrachés à la dernière minute au Bétis Séville (1-1) il y a deux semaines et chez Villarreal en début d’année (1-1). Moins sereins les hommes de Luis Enrique ont pourtant des statistiques similaires à celles de la saison dernière avec 61 buts marqués contre 57 la saison dernière. Défensivement, le Barça reste solide avec 18 buts encaissés (comme le PSG d’ailleurs). Ce samedi, son succès 6-0 chez le promu Alvaés en a rassuré certains mais ce n’est pas cela qui va faire peur aux Parisiens et leurs supporters.

Allez Paris !

Même si les Catalans restent les grands favoris, il semble que ce soit le bon moment pour les affronter. Les coéquipiers de Léo Messi sont prenables et le champion de France en a bien conscience. Il est clair que les hommes d’Emery devront tous jouer le match de leur vie et accepter de mourir sur le terrain pour obtenir un bon résultat. L’absence de dernière minute du capitaine Silva est une très mauvaise nouvelle pour le groupe et le jeune Kimpembe (21 ans) n’a pas dû passer une très bonne nuit. Pour son premier match de Coupe d’Europe, le défenseur central à la crinière rouge aura pour mission de stopper les offensives de la MSN. Le match aller sera probablement le plus important pour les Parisiens car si ce soir le PSG ne perd pas, tout sera possible au Camp Nou. Sur un match, qui sait ce qui peut arriver…

e7916

Supporter de L’OL en Ligue 1 et de l’ASM en Top 14. La deuxième place, c’est pour lui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En haut