Chargement

Le Nigéria vient de rentrer dans l’histoire des Jeux Olympiques. Le 15 Novembre 2017 l’équipe féminine de Bobsleigh nigériane s’est qualifiée pour les Jeux Olympiques d’hiver 2018 à Pyeongchang en Corée du Sud.

Non ce n’est pas une blague

Nous venons de trouver nos nouvelles Rasta Rockett et elles s’appellent  Seun Adigun, Ngozi Onuwumere (pas facile celui là) et Akuoma Omeoga. Elles sont trois ex-sprinteuses vivant sur le sol américain mais possédant la nationalité nigériane.

C’est la première fois que ce pays se qualifie pour pour les J.O. d’hiver et c’est la première fois qu’un pays africain atteint un tel niveau en sport de glisse de ce genre.

Une histoire inspirée des Rasta Rockett jamaïcains

Vous avez déjà peut être entendu parler de la capitaine d’équipe Seun Adigun. En effet, elle s’était déjà qualifiée pour les JO de Londres en 2012 en athlétisme pour l’épreuve du 100m haies. Elle n’a pas totalement arrêté mais a plutôt décidé d’utiliser son profil d’athlète pour le bobsleigh

 » J’ai commencé le bobsleigh dans l’espoir de devenir la première représentante africaine dans ce sport à se qualifier pour les JO d’hiver »  Seun Adigun

Ce rêve est devenu réalité lorsque la ligue nigériane de bobsleigh a lancé une campagne de financement participatif en novembre atteignant au final 75 000 dollars.

Grâce à ce soutien financier, les trois athlètes ont pu s’inscrire aux phases qualificatives pour les JO et sont parties direction le Canada. A Calgary plus exactement. Elles ont commencé leur entraînement et effectué plusieurs chronomètres. L’entraînement a payé puisqu’elles ont réussi à faire un temps leur permettant d’accéder aux Jeux de Pyeonchang.

Pas mal pour un pays où il n’y a ni neige ni glace !

Amateur de sport extrême, quand il cherche un glacier, c’est pas pour prendre un cornet vanille-pistache mais pour le descendre en snowboard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En haut