Chargement

Fin de l’aventure pour Corentin Moutet à Roland-Garros. Eliminé au deuxième tour par le Belge David Goffin, le Français de 19 ans a néanmoins pris rendez-vous avec l’avenir.

Un premier set frustrant

Face à la tête de série numéro 8, Corentin Moutet a longtemps fait illusion. Profitant des nombreuses fautes directes de son adversaire belge, le 141ème joueur mondial a breaké à 2-1 et s’est offert le luxe de servir pour le gain de la première manche à 5-3. Malheureusement, son manque d’expérience l’a rattrapé. Le jeune français a laissé filer une balle de set avant de perdre sa mise en jeu. Pourtant, à 5-5, tous les espoirs étaient encore permis.

Dos au mur, David Goffin a repris le contrôle du match. Au terme d’un jeu de plus d’un quart d’heure sur son service, Moutet a une seconde fois craqué. A 6-5, Goffin ne s’est lui pas fait prier. Solide sur son service, le Belge s’en est finalement sorti en retrouvant sa régularité et en limitant les fautes directes. Touché moralement, Corentin Moutet ne se remettra jamais de la perte de ce premier set.

Un récital pour finir

Après 1h08 de jeu, Goffin n’avait remporté qu’un seul set. On espérait être parti pour un match marathon. Il n’en a rien été. Au fond du trou, Moutet n’a jamais été en capacité de relever la tête. En l’espace de quarante-cinq minutes, le natif de Boulogne Billancourt a pris l’eau en encaissant un 6-0 6-1 aussi violent qu’un tacle de Sergio Ramos.

Alors qu’il menait 5-2 dans la première manche, Coco a donc mangé un sévère 17-1. Une preuve indéniable qu’il possède une marge de progrès dans l’optique d’atteindre le très haut niveau. D’ailleurs, on a bien vu que mentalement, il était plus proche de mon oncle Richard que Richard Gasquet. Malgré ça, on oubliera pas qu’il a sorti le géant croate Ivo Karlovic au premier tour (7-6 6-2 7-6), un sacré client. Tout n’est donc pas à jeter quant à cette première expérience sur la terre battue parisienne.

 

Supporter de L’OL en Ligue 1 et de l’ASM en Top 14. La deuxième place, c’est pour lui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En haut