Mahé, on s’attache !

Après un début de Championnat du Monde délicat, Kentin Mahé s’est réveillé hier soir face à la Suède en claquant notamment un 7/7 au jet de 7 mètres. La France s’impose 33-30 et retrouvera la Slovénie demain soir en demie-finale.  Il est où le bonheur ?!handball-kentin-mahe_0

La Suède, il connait

Fils de l’ancien Barjot Pascal Mahé, Kentin n’arrivait pas en terre inconnue au moment d’entrer dans le bouillant stade Pierre Mauroy. Grand-mère d’origine suédoise, mère qui l’est un peu par extension, l’ailier gauche a quelques attaches avec le pays scandinave. Et ça s’est vu hier.

Mahé a sorti son plus gros match du mondial alors que la France n’était pas au mieux. Menés à la mi-temps, longtemps perturbés par d’excellents suédois, les bleus ont pu compter sur l’ailier, élément essentiel des bons passages tricolores. Auteur d’un 7/7 au jet de 7 mètres, Kentin Mahé n’a pas tremblé dans un exercice difficile qui faisait défaut à l’équipe de France depuis ce début de mondial.

Le joueur de Flensburg en Allemagne a été d’une efficacité précieuse (9/10 sur le match) et c’est lui qui fait repasser les Bleus devant en début de deuxième mi-temps. Mahé termine meilleur marqueur du match et offre à la France une demi-finale de championnat du monde.

Remili, Fabregas et Gérard précieux

Si Kentin Mahé aurait mérité d’être élu homme du match (le gardien suédois Appelgren a eu cet honneur), on peut noter les grosses performances de Ludovic Fabregas, Vincent Gérard et Nedim Remili.

Discret en deuxième mi-temps, Ludovic Fabregas avait pourtant réussi un début de match canon. Auteur d’un 4/4 après 13 minutes, le pivot de 20 ans a parfaitement lancé l’équipe de France pour s’effacer un peu après la pause. Fabregas réalise un mondial monstrueux.

La déception du jour, c’est Titi Omeyer. Le quarantenaire a fait son âge hier soir et c’est la Suède qui en a profité. Le gardien français n’a stoppé que 2 tirs scandinaves et Didier Dinart a choisi de le remplacer par Vincent Gérard à 5 minutes de la mi-temps. Coaching gagnant. Le goal de Montpellier a été solide et a permis aux Bleus de retrouver une solidité défensive grâce à un dernier rempart sur lequel ils pouvaient compter.

65a7b

Dans une fin de match où chaque tir est important et où vous jouez aux côtés de Niko Karabatic, Dany Narcisse ou encore Mika Guigou, il faut avoir des balls pour prendre le match à son compte et les tirs importants. Nedim Remili en a une sacrée paire et l’arrière droit de 21 ans a fait vibrer tout le stade Pierre Mauroy hier en envoyant des énormes mines dans la cage suédoise. A 26-26 à 10 minutes de la fin, Remili a pris deux tirs compliqués mais les a logés là où il fallait pour marquer. Monstrueux.

Longtemps accrochés par les suédois, l’équipe de France a pu compter sur des joueurs moins en vue qu’auparavant. De bonne augure avant de s’attaquer au dernier carré (France-Slovénie demain soir) où il faudra pouvoir compter sur tout le monde. On a vu des Bleus en souffrance mais des Bleus vainqueurs. Ces experts semblent inarrêtables. Il est là le bonheur, il est là.

 

En concubinage sportif avec Dwyane Wade. Fervent défenseur du beau jeu et de la dernière passe, celle qui "fait la diff'".

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *