Lyon, Monaco, Marseille, Angers, qui finira deuxième de Ligue 1 ?

Elle est terrible. De qui parlons-nous ? Non pas de la fin de Titanic mais de la lutte pour la deuxième place de la Ligue 1. Lyon, Monaco et Marseille ne se quittent plus et ne se tiennent qu’en deux points après vingt-deux journées. Alors quel sera le dénouement ? Lyon ? Monaco ? Marseille ? Remontée d’Angers ?

Un dimanche déterminant

Il aurait été plus malin d’écrire cet article après les Bordeaux-OL et OM-ASM de ce week-end. On y aurait sûrement vu plus clair mais bon j’ai DST donc ça m’arrangeait pas trop. Bref, revenons-en aux affiches qui se profilent ce dimanche. En l’espace de 4 heures, on pourra observer les performances respectives des trois acteurs de cette course à la deuxième place.

Tout d’abord, l’OL se déplacera à Bordeaux et son nouvel entraîneur : Poyet. Actuellement sur une série de sept victoires consécutives à l’extérieur, les Gones ont une très belle carte à jouer. Deuxième avec un point d’avance sur l’OM et deux sur l’ASM, Lyon pourrait virtuellement prendre 4 points d’avance sur le troisième et se détacher dans l’optique de la deuxième place. En cas de victoire, Génésio et ses hommes mettraient la pression à ses deux concurrents qui auraient tous les deux pour obligation de s’imposer pour rester dans le sillage des Lyonnais.

Mariano brille, Lyon débute par un festival ! - Débrief et NOTES des joueurs (OL 4-0 RCSA)

Comme vous l’avez compris, deux heures après le coup de sifflet final au Matmut Atlantique, sera donné le coup d’envoi au Vélodrome. Côté monégasque la défaite est interdite. Fabinho et consort pourraient se retrouver à plus d’une victoire des deux olympiques en cas de défaite et si Lyon bat Bordeaux. Marseille aura légèrement moins de pression. Une défaite serait embêtante mais ne distancerait pas trop les Phocéens du podium qui grillerait juste un joker.

Lyon a frappé un grand coup contre Paris

C’est le coup d’éclat qui pourrait nous faire penser que l’OL est au-dessus du reste. Face au PSG, Lyon a démontré que quand il voulait il pouvait battre n’importe qui. Avec de l’envie et ses multiples talents individuels, Lyon a de quoi faire peur. Sauf que Lyon ne joue pas toujours de si belle manière. On l’a vu contre Lille (1-2) et Angers (1-1). Face aux équipes du bas du classement, les matchs abordables ne sont pas toujours synonyme de points faciles. Lyon a cette capacité à transformer des victoires faciles en défaites. Attention car cela pourrait leur couter extrêmement cher.

Si l’on considère que le match de Paris est une référence, l’OM n’est pas ridicule. Accrochée sur un coup franc de Cavani à la dernière seconde (2-2), la team de King Bouna n’aurait pas démérité ce succès de prestige. De son côté, Monaco s’était incliné 2-1 face au vice-champion de France, tout comme Lyon d’ailleurs. Si on prend Paris comme une référence, c’est parce-que c’est sur ces matchs que nos trois équipes ont joué leur plus gros adversaire de la saison. Seulement, comme on l’a évoqué avec Lyon, on peut battre le PSG et se faire planter par le LOSC.

Monaco faible face aux puissants

Le problème est inverse pour les Monégasques. Quand on regarde l’historique des rouges et blancs cette saison, on note des défaites contre l’intégralité du top 6 de Ligue 1 sauf…Marseille (6-1 à l’aller). Si l’ASM ne trouve pas la solution face aux grosse écuries de L1, il se pourrait que la différence se fasse sur ces matchs là. Et elle pourrait se faire assez vite car le calendrier de l’ASM est terrible avec le match à Marseille ce week-end et la réception de Lyon la semaine prochaine. Les deux prochaines journées permettront soit à Monaco de confirmer que la deuxième place est un objectif, soit les distancer et faire vivre à l’ASM une fin de saison aussi ennuyeuse que le challenger de tennis de St Rémy de Provence (qui se déroulera du 11 au 15 août pour ceux qui s’ennuient vraiment cet été).

Nabil Fékir frappe le coup franc victorieux contre l’ASM (90+4)

Marseille solide

Marseille c’est l’irrégularité qui est devenu la régularité. Très mal parti en début de saison, les Marseillais semblaient lancés dans une saison galère. Dixièmes suite à une défaite contre Rennes (1-3) ils pointaient déjà à 4 points du podium après seulement cinq journées. Et puis, depuis cette défaite, l’OM va mieux et ne perd presque plus avec une seule défaite en 17 journées contre…Lyon (1-2). Même si le spectacle proposé n’est pas le meilleur qui soit, il est efficace. Lors des matchs difficiles face à des défenses extrêmement basses, les Phocéens s’en sortent toujours, à l’image du 2-0 obtenu dans les dix dernières minutes contre Strasbourg.

Sur ces dernières saisons, Marseille donnait un peu l’image d’une équipe qui tape les gros mais qui galère un peu plus contre les adversaires dits plus faible. Cette année, soulignons-le, l’OM ne fait que très rarement de grosses contreperformances. Solides à domicile, réguliers à l’extérieur, les Olympiens ne développent pas toujours un jeu très flamboyant. Il s’appuie essentiellement sur Thauvin et Gustavo, les deux individualités qui rendent cet OM si fort.

Flo Thauv’, le Jamel Debbouze de l’Olympique de Marseille

Et le deuxième de Ligue 1 sera…

Monaco inquiète ces derniers temps. Tenus en échec par l’OGC Nice (2-2) et Montpelier (0-0), vainqueurs de Metz dans la douleur (3-1), les Monégasques ne semblent pas tailler pour accrocher cette place de dauphin. Il manque une grinta au club du Rocher. Entre Fabinho qui veut partir et des recrues pas encore intégrés, l’ASM apparaît trop court pour tenir ce rythme effréné jusqu’au bout. De plus, les défaites répétées face aux gros apparaissent comme une embûche insurmontable au milieu du chemin vers la deuxième place.

…Lyon

Pourquoi Lyon plutôt que Marseille ? Délicat à expliquer. Je pense que le combat se jouera entre ces deux équipes et que la différence va se faire collectivement. La dépendance Fékir à Lyon est moins importante que la dépendance Gustavo-Thauvin à Marseille. Lyon possède plus d’individualités et surtout un numéro 9 qui marque. Si Mitroglou se réveille, cela pourrait tout inverser. Mais ne vous inquiétez pas amis lyonnais, le Grec dort et personne ne va venir le déranger. Lyon est un cran au-dessus et fait beaucoup plus rêver que Marseille et Monaco. Cette équipe de jeunes puceaux est excitante et finira la saison dauphin du PSG.

Supporter de L’OL en Ligue 1 et de l’ASM en Top 14. La deuxième place, c’est pour lui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *