Chargement

Afficher l'image d'origine

Les grands noms du surf français ne sont pas très nombreux à l’échelle internationale, certes on peut admirer Jérémy Flores ou encore Johanne Defay qui ne déméritent pas et font la force de notre pays sur les championnats mondiaux; mais la France regorge d’autres talents.

Petit zoom pour vous faire découvrir Lost In The Swell un groupe de bretons atypiques et très attachants. Ils sont le doux mélange entre Kelly Slater et Indiana Jones.

 

Pour découvrir quAfficher l'image d'originei ils sont et ce qu’ils font cap sur la Bretagne:

Lost In The Swell est composé des trois surfeurs bretons Ewen, Aurel et Ronan. En plus d’être des surfeurs de très bons niveaux ils sont en perpétuelle recherche de nouvelles aventures. Après un tour de Bretagne en bateau à la recherche des meilleurs spots de bretons, ils sont partis tester les îles Salomon en totale autonomie sur une île inhabitée et voilà qu’ils reviennent juste de leur périple en fatbike au Gabon. Toutes les vidéos de leurs périples sont disponibles sur leur chaîne YouTube

 

https://www.youtube.com/user/lostintheswell

ou leur site

https://www.lostintheswell.com/

Mieux les connaitre:

Ronan Gladu : expert dans l’image et le son il se charge de filmer et monter les films de Lost In the Swell. Son domaine préféré les sports de glisse surtout en Bretagne.

Ewen Le goff: surfeur amateur

Aurel jacob: surfeur amateur

Tous les trois veulent découvrir de nouveaux spots uniques au cours de leurs voyages à dimension écologique. Ils ont fait construire leur propre bateau écologique « gwala » qu’ils utilisent dans de nombreux épisodes. Toujours sur le ton de la rigolade ils découvrent les joies de la pêche, de la survie ou encore de belles rencontres. Des rencontres humaines mais aussi avec de grosses créatures comme des face à face avec des crocodiles ou partager une vague avec un requin.

Afficher l'image d'origine

Lost In The Swell un grand nom français de glisse trip à découvrir au plus vite. Après avoir vu ça vous aurez qu’une envie, tout quitter pour faire comme eux !

Amateur de sport extrême, quand il cherche un glacier, c’est pas pour prendre un cornet vanille-pistache mais pour le descendre en snowboard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En haut