Ligue 2 : le point après un quart de championnat

La trêve internationale terminée, la Ligue 1, et donc la Ligue 2, reprennent leurs droits. L’antichambre de l’élite reste un championnat très serré. La onzième journée qui commence ce vendredi. L’occasion de faire un point alors que le premier quart de la saison a été joué.

Deux clubs lorrains dans ce championnat, et les deux sont aux extrémités au classement. Metz caracole en tête depuis le début de cet exercice 2018-2019, même s’il y a eu un passage compliqué avec deux défaites, les Grenats de Frédéric Antonetti sont redoutables offensivement, et mis à part ces revers, ils ont tout gagné. Leurs rivaux de Nancy ne peuvent pas en dire autant. Une victoire, un nul et huit défaites. Voilà le triste bilan de l’équipe dirigée par Didier Tholot. Pire. Ils n’ont marqué qu’à deux reprises. Le club est englué à la dernière place depuis le début de la Ligue 2.

Dans son malheur, Nancy ne compte que trois points de retard sur les deux équipes qui sont, pour le moment dans la charrette. Pour le Red Star, hors de son stade de Bauer, et promu cette saison, la dix-neuvième place peut paraître logique. Celle d’Auxerre, dix-huitième et barragiste l’est un peu moins. Pour le club mythique de l’élite, la remontée est encore bien loin, et les galères ne sont pas encore terminées. Car devant, personne n’attend. Les Lensois, avec un effectif profondément renouvelé, sont les dauphins de Metz, et signent un très bon début de saison, bien loin des sept défaites consécutives en ouverture l’an passé, et un maintien acquis en fin de saison. Le Racing compte un point de retard sur Metz, et un d’avance sur le troisième.

https://platform.twitter.com/widgets.js

 

Niort et Grenoble invités surprise

La Bretagne est plutôt bien représentée en haut de l’affiche, puisque Brest est troisième, et Lorient quatrième. Les deux équipes font figures d’outsider après ce premier quart de championnat pour disputer les playoffs, et la course à la montée. Les deux ont une petite avance sur les deux surprises de ce début de saison : Niort et Grenoble. Les Chamois niortais, habitués à jouer le maintien, ont un effectif considérablement rajeuni, et s’affirment petit à petit comme une équipe pouvant être un poil à gratter pour l’accession en Ligue 1. Au même titre que le club alpestre. Les promus, entraînés par Philippe Hinschberger sont sixièmes, et sont bien partis dans leur objectif de maintien.

Derrière, un trio composé du Havre, du Paris FC et d’Orléans vient s’affirmer comme d’autres candidats aux playoffs. Clermont est à la dixième place, et fait office de frontière entre les équipes qui jouent la Ligue 1, et celles qui jouent le maintien. Onzième, Troyes a pris du retard en début de saison avec cinq défaites de rang. Mais aujourd’hui, les Aubois semblent avoir repris du poil de la bête. Ils ont tout de même du retard pour une remontée immédiate. Douzième, le Gazélec n’a pas eu des résultats assez satisfaisants pour ne pas changer d’entraîneur. Hervé Della Maggiore a remplacé Albert Cartier. Châteauroux, seizième, avec une longueur d’avance sur Ajaccio, et trois sur Auxerre, a également eu un changement de coach. Jean-Luc Vasseur a été écarté par les dirigeants. Entre les deux équipes au classement, Béziers, promu, qui se bat bien, et deux anciens pensionnaires de Ligue 1 : Valenciennes, qui galère encore après la saison dernière, et Sochaux. Les Nordistes vivent pour le moment des heures de tourmente, avec un club à vendre.

Après dix journées, la lutte s’annonce serrée et passionnante à tous les étages. Si Metz et Lens font figure de grands favoris pour l’accession directe en Ligue 1, de nombreux prétendants, avec quelques surprises, sont présents. Derrière, ils seront, une nouvelle fois, beaucoup à se battre pour rester dans ce championnat professionnel. Parmi eux, des anciennes gloires de Ligue 1, qui prouvent qu’après une descente, il est parfois bien compliqué de se relever, et de se remettre sur de bons rails.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *