Le tennis français creuse sa tombe

Désespérant ! Le tennis français n’y arrive plus. Avec des résultats aussi décevants que Thibaut Pinot sur la Vuelta, c’est à coup de pelles et de doubles fautes que le tennis français s’enfonce doucement sous terre.

Une saison terrible pour les Bleus

Depuis samedi, tous les Français sont donc éliminés de l’US Open. Pour dire vrai, ce n’est même plus une surprise au vu de la saison qu’ont réalisé nos Bleus. Zéro français en quart de Grand Chelem cette année, un exploit vieux de 38 ans. Là, on pourrait se dire qu’ils étaient nombreux en huitièmes à chaque fois mais que nenni. Hommes et femmes confondus, on ne compte que 3 huitièmes de finale en Grand Chelem sur la saison. Soit même pas un par tournoi (oui on est fort en maths). Quand on se penche de plus près sur ces huitièmes, on s’aperçoit que deux des trois reviennent à Caro Garcia et un à Gaël Monfils. En Masters 1000 la donne est la même. Quatre quarts de finale dont trois pour Caro et un pour Richie. Sans la désormais 6ème mondiale, le bilan français ne serait pas nul, il ne serait pas catastrophique, mais catastrophiquement nul.

Côté classement c’est comme sur un toboggan : ça descend. Pour la première fois depuis douze ans et la saison 2006, aucun Français ne va figurer dans le top 15 du classement ATP au terme de l’année. Le premier Français se classe 17ème en la personne du légendaire Lucas Pouille. Parmi les dégringolades, Tsonga qui a perdu cinquante places en raison d’une blessure survenue dès son sixième match de la saison. Déjà six mois qu’on attend son retour. Pour le concurrencer, Kristina Mladenovic, passée de la 11ème à la 53ème place en un temps record avec à la clé une série unique de quinze défaites consécutives, commencée le 3 août 2017 et achevée en beauté le 1er février 2018.  Six mois de loose intégrale, de quoi faire sourire pas mal de monde. Cependant, ne soyons pas moqueurs avec nos Frenchies. Ce serait oublier le come back de Richie, 30ème il y a un an tout pile et désormais 25ème mondial. Gagner des ATP 250 c’est sous-côté.

Une fois de plus, Caro sauve l’honneur de la patrie. Dans le top 10 toute l’année, la joueuse de 24 ans s’est même offert le luxe du top 5 le temps d’une semaine, avant une défaite contre une Biélorusse au delà du top 30 mondial. C’est un as Caro.

as-de-carreau.jpg

Une vision d’avenir floue chez les hommes…

Un présent peu radieux, un avenir qui le semble encore moins, on en vient à regretter l’époque où Gilles Simon atteignait les quarts de finale à Wimbledon. Nos vieux briscards ne tiennent plus la route. Lucas Pouille a été vendu comme la pépite, la relève, celui qui reprendrait le flambeau et enchaînerait les grosses perfs. Seulement voilà, malgré des débuts prometteurs, ponctués par une victoire en cinq sets contre Rafael Nadal à l’US Open 2016, Lucas patine. Sur les deux dernières années, il connait d’énormes difficultés pour passer un nouveau cap. Très régulier dans les petits tournois, il s’arrête relativement tôt dans les Masters 1000 et Grands Chelem. Pour quelqu’un qui faisait un « objectif de gagner un Grand Chelem » cette année, c’est un peu décevant. A 24 ans, le temps ne presse pas encore. N’empêche que les Zverev, Dimitrov, Thiem ou Kyrgios sont déjà plus avancés dans leur carrière que Lucas. Pourquoi pas nous faire une demi à Roland 2019 ? Surtout qu’actuellement, il est notre seul « espoir » pour les années qui arrivent.

ATP - Rome - Rome : «Quelques détails qui font une grande ...

Si Lucas peine, c’est plausiblement en raison du manque de concurrence qu’on observe chez les joueurs français. En effet, hormis les vieux briscards que sont Richie ou la Monf’, Lucas Pouille est le seul français de moins de 25 ans dans le top 100 mondial. Néanmoins, la découverte de Corentin Moutet à Roland puis Ugo Humbert à l’US Open peut légèrement faire taire les pessimistes. 112ème mondial,Moutet , du haut de ses 19 ans, fait parler de lui depuis ses 16 ans. Cette saison, il  a découvert les Grand Chelem et passé un tour sur la terre battue parisienne. De son côté, Ugo Humbert a connu une progression encore plus fulgurante. Le gaucher de 20 ans est passé de la 378ème place mondial au début de l’année à la 139ème aujourd’hui. Auteur de deux derniers mois impressionnant, il reste sur trois finales consécutives dans de modestes challengers et un deuxième tour à Flushing Meadows. Malheureusement, ce n’est pas dès la saison prochaine qu’ils performeront sur les gros tournoi. Après deux années d’attente, on risque bien de repartir pour une saison noire pour le tennis masculin français…voire plus.

…un peu moins chez les femmes

Le tennis féminin français semble lui on ne peut plus clair. Mladenovic et Garcia représentent, à respectivement 25 et 24 ans, les plus gros espoirs français pour les années à venir. Même si Kiki a vécu une année compliquée, elle reste une joueuse solide capable d’enchaîner les grosses perfs. On se souvient notamment de son début d’année 2017 où, tel Napoléon, elle écrasait ses adversaires. Quant à Caro, elle monte doucement mais sûrement. Elle est celle qui maintient actuellement le tennis français au premier plan. Au vu de sa progression, elle peut clairement miser sur un dernier carré de Grand Chelem l’année prochaine. Pour la victoire finale, elle semble ne pas encore avoir les épaules, à l’image du tennis français.

Tennis : la paire Garcia-Mladenovic, c’est fini

Supporter de L’OL en Ligue 1 et de l’ASM en Top 14. La deuxième place, c’est pour lui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *