Chargement

La NBA revient dans peu de temps, l’occasion pour la rédaction de vous proposer ses previews des 30 franchises. Si Laurent Delahousse présente « Un jour, un destin »,  En Tribunes sortira chaque jour, une preview, pendant un mois. La mèche en moins. Aujourd’hui, les Memphis Grizzlies.

Principales arrivées : Mario Chalmers – Tyreke Evans (Sacramento) – Ben McLemore (Sacramento)

Principaux départs : Tony Allen (New Orleans) –  Vince Carter (Sacramento) – Troy Daniels (Phoenix) – Zach Randolph (Sacramento)

Coach : David Fizdale

Starting Five : Mike Conley – Tyreke Evans – Chandler Parsons – JaMychal Green – Marc Gasol

Sur le banc : Brandan Wright – Ben McLemore – James Ennis – Mario Chalmers – Wade Baldwin – Jarell Baldwin – Deyonta Davis – Andrew Harrison – Wayne Selden – Ivan Rabb – Rade Zagorac – Dillon Brooks

Salaires : 

Point fort :  L’esprit Grit-and-Grind

Malgré le départ de cadres historiques tels que Zach Randolph ou Tony Allen (dont les maillots seront d’ailleurs retirés, et ça fait sisir), le Grit-and-Grind (que l’on pourrait traduire par un jeu d’une équipe dure en défense, pas très flashy mais efficace) n’est pas mort à Memphis, et loin s’en faut. Il demeure même la base identitaire d’une franchise qui n’est certes pas la plus sexy de la ligue mais qui compte parmi les plus rugueuses et les compliquées à jouer. Leurs leaders historiques Marc Gasol (l’ours aux mains d’or comme on le surnomme dans le Tennessee) et Mike Conley (qui n’aura plus à supporter son statut de joueur au plus gros contrat de l’histoire) sont toujours là, et restent des valeurs plus que sûres de la NBA. Les Grizzlies ne sont pas morts et peuvent même encore mordre un bon paquet d’équipes dans la saison à venir.

Point faible : Ca stagne depuis trop longtemps

Cette équipe dispose des mêmes qualités (hargne défensive, gros collectif, axe meneur-pivot très fort) depuis très longtemps mais également des mêmes faiblesses, et si les résultats collectifs sont bons ils ne sont pas non plus transcendants. Depuis 5-6 ans, les Grizz sont toujours situés parmi les outsiders à l’Ouest mais tombent systématiquement face à plus fort qu’eux au premier tour des Playoffs ou en demi-finale de conférence. Les années commencent à se faire ressentirent sur les cadres de l’équipe, et l’intersaison monstrueuse de franchises comme le Thunder, les Rockets ou les Wolves les font encore reculer dans la hiérarchie à l’Ouest. Les Grizzlies semblent avoir atteint leur plafond, et pire sont sur le chemin d’une lente mais certaine régression.

Le joueur à suivre : Tyreke Evans

Gasol et Conley font parti des murs et sont tout simplement les deux meilleurs joueurs de l’histoire de la franchise, aussi a t-on décidé de nous concentrer ici sur un joueur dont le niveau de jeu est beaucoup plus fluctuant et irrégulier et qui impactera grandement la saison des oursons. Ailier considéré comme un immense talent après une première saison magnifique dans la grande ligue couronnée par un titre de Rookie of the Year, il a depuis beaucoup déçu, entre autre à cause de multiples pépins physique. Néanmoins il n’a pas perdu ses qualités de playmaking et de polyvalence dans le jeu, et il peut faire un bien fou aux Grizzlies à la création s’il arrive à ne pas trop passer par la case infirmerie pendant la saison. Il détient une grande partie de la saison de Memphis entre ses mains, à lui de montrer qu’il a les épaules assez larges pour assumer.

Pronostic : 11ème à l’Ouest

Toujours aussi solide défensivement et collectivement, ces Grizzlies sont tout de même un ton en dessous des nombreux cadors qui peuplent la conférence Ouest, et s’ils parviennent une fois de plus à se qualifier pour la postseason, cela relèverait de l’exploit, confirmant que cette équipe est en fin de cycle et doit se renouveler. Il va falloir du sang neuf à Memphis, sous peine de voir la franchise se transformer en pension de retraite pour petits vieux dans un futur proche.

 

En concubinage sportif avec Dwyane Wade. Fervent défenseur du beau jeu et de la dernière passe, celle qui "fait la diff'".

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En haut