[Un jour, une preview] Lakers brisés ?

La NBA revient dans peu de temps, l’occasion pour la rédaction de vous proposer ses previews des 30 franchises. Si Laurent Delahousse présente « Un jour, un destin »,  En Tribunes sortira chaque jour, une preview, pendant un mois. La mèche en moins. Aujourd’hui, les Los Angeles Lakers.

Principales arrivées :  Lonzo Ball (UCLA) – Kentavious Caldwell-Pope (Detroit) – Kyle Kuzma (University of Utah) – Brook Lopez (Brooklyn) – Briante Weber (Charlotte) – Stephen Zimmerman (Orlando)

Principaux départs : Tarik Black (Houston) – Timofey Mozgov (Brooklyn) – David Nwaba (Chicago) – Thomas Robinson – D’Angelo Russell (Brooklyn) – Metta World Peace – Nick Young (Golden State)

Coach : Luke Walton

Starting Five : Lonzo Ball – Kentavious Caldwell-Pope – Brandon Ingram – Julius Randle – Brook Lopez

Sur le banc :  Luol Deng – Jordan Clarkson – Corey Brewer – Tyler Ennis – Larry Nance Jr – Briante Weber – Vander Blue – Kyle Kuzma – Josh Hart – Ivica Zubac – Stephen Zimmerman – Thomas Bryant

Salaires : 

Point fort : Un été qui donne de l’espoir

Si les Lakers nous ont habitués à recruter d’énormes free agents à tour de bras plutôt que de passer par la draft pour construire une équipe compétitive, la nouvelle direction menée par Magic Johnson semble avoir changé son fusil d’épaule. Avec les arrivées de Lonzo Ball et dans une moindre mesure Kyle Kuzma via la draft justement, couplées à la signature de joueurs très solides tels que Brook Lopez et KCP, la mythique franchise californienne possède un effectif excitant à défaut de viser le titre pour le moment. C’est jeune, ça joue vite, ça shoote de loin, bref on ne devrait pas s’ennuyer en voyant jouer les Lakers l’an prochain, et le niveau de l’équipe doit enfin grimper après plusieurs saisons (très) compliquées. L’espoir est de retour à LA et c’est un premier accomplissement pour Magic & Co.

Point faible : En défense, c’est pas facile

On l’a dit, ces Lakers sont séduisants sur le papier, mais leur défaut majeur de ces dernières années semble toujours aussi problématique : l’absence de défense. Le recrutement d’un défenseur très solide sur le poste 2 en la personne de Caldwell-Pope ainsi que les prédispositions de Brandon Ingram de ce côté là du terrain vont avoir du mal à cacher les limites du reste de l’effectif, en particulier concernant Brook Lopez, qui est un des pivots les plus soft et limité en défense que la NBA connaisse bien qu’il soit un attaquant hors pair par ailleurs. Pour gagner des matchs il ne suffit pas de marquer beaucoup de points il faut en prendre le moins possible et les jeunes californiens se doivent de progresser dans cet aspect du jeu pour passer un vrai cap.

Le joueur à suivre : Lonzo Ball

Son père a beau être l’un des plus beaux enfoirés qu’on ait rarement vu dans le paysage NBA, le fiston n’en est pas moins un meneur au talent immense et au potentiel de All Star. Meneur de jeu possédant une vision du jeu hors du commun, il va être le chef d’orchestre d’une franchise en quête d’un vrai leader. Originaire de LA, il rêve depuis son enfance de s’imposer comme un joueur majeur de sa franchise de coeur et il en a l’occasion parfaite cette année. Il peut aider les Lakers à retrouver leur superbe et son style va assurément ramener un grand nombre de fans au Staples Center. Seul bémol, sa mécanique de shoot est tout simplement immonde et pourrait être un gros handicap pour le reste de sa carrière. Cependant, il semble avoir tout le nécessaire en magasin pour être le meneur du renouveau des Lakers.

Pronostic : 12ème de la Conférence Ouest

Après un été porteur d’espoir qui leur a donné de nouvelles ambitions, les Lakers devraient enfin se remettre à gagner quelques matchs et progresser quelque peu au classement de la conférence Ouest. Mais cette dernière est tellement concurrentielle qu’on ne les voit pas aller au delà de 12ème place. Du progrès donc, mais le plus dur reste à faire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *