[Un jour, une preview] Brooklyn : Nets et sans bavure ?

La NBA revient dans peu de temps, l’occasion pour la rédaction de vous proposer ses previews des 30 franchises. Si Laurent Delahousse présente « Un jour, un destin »,  En Tribunes sortira chaque jour, une preview, pendant un mois. La mèche en moins. Aujourd’hui, les Brooklyn Nets.

Principales arrivées : Jarrett Allen (Texas University) – DeMarre Carroll (Toronto) – Allen Crabbe (Portland) – Timofey Mozgov (LA Lakers) – D’Angelo Russell (La Lakers)

Principaux départs : Randy Foye – Brook Lopez (LA Lakers) – Justin Hamilton – K.J.McDaniels (Toronto) – Andrew Nicholson (Toronto)

Coach : Kenny Atkinson

Starting Five : D’Angelo Russell – Jeremy Lin – Allen Crabbe – Trevor Booker – Timofey Mozgov

Sur le banc : DeMarre Carroll – Jarrett Allen – Quincy Acy – Caris LeVert – Spencer Dinwiddie – Joe Harris – Sean Kilpatrick – Rondae Hollis-Jefferson – Isaiah Whitehead – Milton Doyle

Salaires :

Point fort : Un backourt (un peu) plus solide qu’avant

Dans un effectif bien pauvre en talent (voir ci-dessus), le seul rayon de soleil dans la grisaille des Nets semble se trouver du côté de leur backcourt, qui, s’il n’est pas encore le meilleur de la NBA présente, a au moins le mérite d’être digne d’une équipe professionnelle (ce qui n’est pas forcément le cas de tous les joueurs de l’équipe). Ainsi, l’association entre un D’Angelo Russell revanchard après sa fin d’expérience mitigée aux Lakers et un Jeremy Lin capable de prendre feu sur n’importe quelle séquence en dépit de coupes de cheveux toutes plus déplorables les unes que les autres peut faire des dégâts et sera la vraie (l’unique?) force des Nets cette saison.

Point faible : Le talent ? C’est quoi ?

En dehors des joueurs cités plus haut, difficile de trouver quoi que ce soit à se mettre sous la dent dans le reste de l’effectif. Le talent fuit cette franchise comme la peste, et si elle compte dans ses rangs des joueurs courageux et durs au mal (Mozgov, Booker, Carroll…), il en faut bien plus pour empiler les victoires dans la jungle qu’est la NBA. Brooklyn va devoir se trouver une vraie identité collective et défensive pour réussir à se sortir des tréfonds de la ligue,  et malheureusement pour eux cela ne se trouve pas dans le cul d’un âne, donc courage messieurs, l’année pourrait être longue.

Le joueur à suivre : D’Angelo Russell

Deux ans après sa draft en seconde position par les Lakers, le jeune meneur doit enfin montrer que derrière sa nonchalance et sa facilité se cache bel et bien un potentiel All Star comme tout le monde semblait le dire il y a deux ans de cela. Il sera la première option offensive et tous les ballons ou presque passeront par lui, il a donc les cartes en main pour réussir enfin une grande saison et devenir le leader que les Nets attendent depuis des années.

Pronostic : 14ème de la conférence Est.

L’effectif n’est toujours pas capable de viser les playoffs et chez En Tribunes on ne voit pas comment les Nets pourraient décoller des dernières place d’une conférence Est pourtant très faible. Cette saison doit surtout leur servir de tremplin pour développer leurs jeunes (au premier rang desquels Russell) et entamer leur cycle de reconstruction du mieux possible.

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *