Chargement

Après les Jeux Olympiques qui se sont déroulés à Rio au cours de l’été 2016, les prochains Jeux se dérouleront à Tokyo au Japon du 24 juillet au 9 août 2020. A Rio les nouvelles disciplines présentées ont eu un certain succès comme le rugby à 7. Pour 2020, le CIO (Comité International Olympique ) dévoile l’apparition de 18 épreuves supplémentaires dans 5 sports différents :

  • Skateboard

  • Surf

  • Baseball / Softball

  • Karaté

  • Escalade sportive

A la découverte de ces 5 sports

Skateboard :

La grande communauté du skateboard a été en partie déçue à l’annonce de la présence du skate aux JO de 2020. Cette discipline qui est souvent restée en marge de la société, avec ses codes particuliers et la rue comme terrain de jeu, va pourtant devoir se plier aux normes du CIO.skate

Le skateboard se distingue selon deux pratiques majeures : le street et ses tricks d’une part et le park avec ses rampes en tout genre d’autre part.

De la même manière, le monde du skate se divise en deux populations. Ceux qui pratiquent de manière libre avec des contestes non officiels et ceux qui pratiquent de manière cadrée avec des compétitions organisées financées et gérées par les organisations et les marques.

C’est pourquoi on relève deux avis distincts. D’une part on retrouve les riders qui sont pour la présence de leur discipline aux JO afin qu’elle soit reconnue et présentée à l’internationale comme un sport parmi d’autres. D’autre part, on retrouve les skateurs de la pratique libre qui sont contre cette participation et qui montrent un sentiment de désaccord avec l’image de ce qu’est le skateboard à son origine. Ces derniers ne vont donc sûrement pas participer et il est fort probable que certains des meilleurs skateurs mondiaux ne se montreront pas aux JO de Tokyo.

Quel que soit le point de vue des skateurs, une chose est sûr c’est qu’économiquement le skateboard va s’améliorer. Cela va sûrement être l’occasion de voir la population de jeunes skateurs s’agrandir. Et c’est sans aucun doute que de nouveaux sponsors vont se faire connaître et d’autres vont investir dans ce secteur. 2020 peut être une rampe de lancement pour l’économie du skate et pour certains skateurs encore trop peu connus.

Surf :

Pour le surf c’est un peu comme pour le skateboard, cette discipline est souvent reconnue pour son lifestyle bien particulier. Voir ce sport aux JO va donner une nouvelle image au surf sportivement comme économiquement. Contrairement au skateboard, une grande majorité des surfeurs sont favorables à la présence de leur discipline aux JO. On parlera peut être enfin de ces sportifs comme de véritables athlètes de haut niveau. Ce qu’il y aura d’un peu spécial dans cette discipline c’est que beaucoup de pays ne seront pas représentés et d’autres sur-représentés (brésil, USA, Australie).surf

Toutefois un « hic » se fait sentir, c’est de voir quand les JO se dérouleront dans un pays sans vagues. Faire une compétition sur vague artificielle, c’est quand même loin de l’image du surf d’origine.

karate

Karaté :

Avec 6 fois plus de pratiquants qu’au judo, le karaté intègre enfin les JO. Il a été décidé par le CIO que le karaté serait composé de huit épreuves (6 en combat et 2 en kata) selon 6 catégories (3 catégories femmes et 3 hommes). 80 compétiteurs seront sélectionnés selon des modalités de qualification qui restent encore à définir.

Le karaté est à l’origine un art martial et de ce fait il se distingue de la notion de sport, toutefois c’est une pratique physique à dimension sportive. En entrant aux JO le monde du karaté accepte donc d’être identifié en tant que sport, chose que les puristes n’entendent pas forcément. C’est pourquoi le karaté a fait beaucoup parlé de lui et a mis un certain temps à intégrer les Jeux. C’est un débat encore bien actif auquel les puristes tentent d’apporter leur point de vue pour les valeurs de leur discipline.

Escalade sportive :

escalade

Par escalade sportive on entend l’escalade avec points d’encrages fixes et qui ne nécessite pas de grand matériel. En d’autres termes c’est l’escalade avec mur artificiel et prises déjà présentes. Le grimpeur est juste en baudrier relié à un assureur par une corde. Il n’a pas à poser ses propres points d’encrages etc. Aux JO, nous allons désormais pouvoir admirer des athlètes courir, sauter, lancer, nager, glisser, frapper, rouler, … et maintenant GRIMPER.

En escalade il existe de nombreux formats de compétition, celui qui sera adopté pour Tokyo reste encore à déterminer. La présence de cette discipline aux JO s’inscrit parfaitement dans la continuité de l’évolution de l’escalade. Ce sport est effectivement en constante évolution depuis les 50 dernières années aussi bien sur le plan matériel et technique qu’en terme de reconnaissance. C’est un des sports qui a connu le plus de changement et une rapide évolution depuis ces derniers temps et un pas de plus vient d’être fait.

Le baseball :

Canada's right fielder Michael Saunders (20) fields a first inning fly out by Cuba's Yuliesky Gurriel during a baseball game at the Beijing 2008 Olympics in Beijing, Thursday, Aug. 14 2008. (AP Photo/Kathy Willens)

Ce n’est pas une première pour le monde du baseball. En effet, ce sport à déjà fait sont apparition à plusieurs reprises aux JO pour des rencontres et tournois de démonstration. Parmi ces représentations, on peut noter les Jeux de 1912 à Stockholm, 1936 à Berlin, 1984 à Los Angeles… Il va falloir attendre Barcelone 1992 pour que le baseball devienne discipline olympique. Il en sortira avant les Jeux de 2012 de Londres. La France ne dispose pas d’équipe de baseball nationale capable de rivaliser à l’international. Elle ne sera donc pas représentée dans cette discipline à Tokyo. D’autres pays ont intégré ce sport dans leur culture, on peut identifier les USA, le Japon, la Corée ou encore l’Australie.

Le CIO est en droit à la fin de chaque JO d’été de sélectionner les disciplines qui feront parties des JO suivants ou qui n’en feront pas partis. C’est pourquoi de nouveaux sports font leur apparition, d’autres sortent et d’autres font des va-et-viens. Cela dépend beaucoup du taux d’attraction, des pays représentés, du nombre d’athlètes, et des fédérations. Il doit sûrement y avoir d’autres raisons plus implicites d’ordres économique et de pouvoir qui influencent fortement. Car il ne faut pas se le cacher, derrière ce beau spectacle que sont les JO il y a de gros enjeux politiques et économiques.

Amateur de sport extrême, quand il cherche un glacier, c’est pas pour prendre un cornet vanille-pistache mais pour le descendre en snowboard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En haut