France – Danemark : une revanche à prendre

Les Bleus jouent la qualification pour la finale du Mondial ce vendredi face à vieux ennemis, les Danois (17h30). La dernière confrontation entre les deux nations en tournoi international s’était achevée sur un triste sort pour les Français.

Faites l’historique des France-Danemark, vous y trouverez de nombreuses victoires des Bleus, certaines amenant la gloire : en finale du Mondial 2011, en finale de l’Euro 2014 au Danemark, en demi-finale du Mondial 2009 ou encore en petite finale de l’Euro 2016. Des succès qui ont bâti la riche histoire de l’équipe de France. Mais une défaite a empêché celle-ci d’écrire une nouvelle page, qui aurait pu être l’une des plus glorieuses du sport français.

Rio de Janeiro, 21 août 2016. Claude Onesta est encore à la tête des Experts, quand ils se hissent en finale des Jeux Olympiques. Face à eux, les Danois que les Bleus avaient battu en phase de poules. Les Français ont l’étiquette de grands favoris pour aller un troisième sacre olympique de suite. Mais dans les faits, le Danemark a surpris son adversaire. « Un souvenir douloureux », avoue le pivot Ludovic Fabregas.

Mikkel Hansen, principale menace

Un joueur en particulier avait perforé la défense bleue : Mikkel Hansen. Le meilleur joueur du monde 2015 avait fini meilleur buteur, avec huit réalisations. Aujourd’hui, au moment d’aborder cette demi-finale du Mondial, l’arrière gauche endosse le même costume, mais sur l’ensemble de la compétition. Le joueur du PSG domine le classement des meilleurs buteurs avec 53 unités.

Les Bleus semblent prévenus de l’origine du danger. Surtout que le Danemark n’a connu que la victoire sur le Mondial en dix rencontres. « Ce sont toujours des matches très spéciaux, très tendus, très tactiques. Entre des équipes qui se connaissent aussi bien, tout peut se passer. Ca va se jouer sur des détails », confie Cyril Dumoulin.

Allemagne – Norvège comme autre demi-finale

Se mettre dans le combat dès le début, ne pas les laisser prendre de la confiance ou un quelconque avantage. C’est ce que les Bleus doivent faire pour accrocher une nouvelle finale mondiale. « Ce sont d’excellents shooteurs à tous les postes. Il faudra qu’on leur oppose notre dimension physique » estime Guillaume Gille, entraineur adjoint, complété par le gardien Dumoulin : « Les amener dans un duel physique. On sait qu’ils n’aiment pas être chatouillés ».

Les Français rêvent d’un troisième sacre planétaire de suite, ce qui serait historique. S’ils parviennent à battre le Danemark, les Français pourraient retrouver en finale l’Allemagne, qui part favori contre la Norvège. Et ironie du sort, la finale se jouera au Danemark, à Herning. Là où les Experts avaient remporté le titre européen en 2014… face aux Danois.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *