La FFR a de quoi faire

Les différents projets de la FFR pour les mois à venir

Alors que nous sommes en plein tournoi des 6 nations, la Fédération Française de rugby est très sollicitée mais n’en oublie pas pour autant ses futurs projets.ffr coq

Voilà désormais 3 mois que Bernard Laporte a été élu à la présidence de le FFR. Il s’était fait remarquer en voulant annuler le projet de construction d’un stade national de rugby mis en place par son prédécesseur Pierre Camou. Chose qu’il avait mis en avant lors de sa campagne et qu’il a mis en place une fois élu.

Petit rappel sur ce projet de stade national de rugby

En 2010 Pierre Camou et Serge Blanco présentent le projet d’un stade national de rugby de 82 000 places avec pelouse et toit rétractable. Ce stade serait modulable pour accueillir différents événements mais aurait pour but de renforcer la place du rugby dans le sport français. Jusqu’en 2013 la FFR dépendait du consortium avec le stade de France mais avec ce projet de grand stade elle souhaite obtenir son indépendance. Ce stade dont les participants auraient été GDF Suez, Besix France et Icade.

Jugé trop coûteux et nécessitant des aménagements de trop grande envergure pour rallier le stade qui devait se situer en Essonne le projet est annulé suite à l’arrivée de Bernard Laporte. Le projet aura tout de même coûté 14 millions d’euros pour les études d’impact.

Suite à son arrivée, Bernard Laporte avait émis d’autres idées (en entretien avec les représentants de World Rugby), notamment sur l’éligibilité des joueurs internationaux et la coupe du monde de rugby 2023.

Des clubs ou équipes nationales ?

Poubernard laporter qu’un joueur puisse intégrer une équipe nationale il doit avoir joué au moins 3 ans sur le territoire en question sans avoir été sélectionné par une autre nation. Le comité se réuni en mai 2017 pour
repousser ou non cette durée de 3 ans à 5 ans. Bernard Laporte, lui, souhaiterait redonner une réelle identité nationale en ce qui concerne l’équipe de France où seuls les ressortissants français pourraient être sélectionnés en équipe nationale. Cela aurait pour but de favoriser les formations françaises et de mettre en avant le niveau amateur.

Rugby World Cup 2023 en France ?

La France, depuis l’arrivée du nouveau président à la FFR, souhaiterait accueillir la coupe du monde de rugby en 2023. La concurrence est pourtant déjà bien présente et avancée sur le sujet. En effet, l’Afrique du Sud et l’Irlande ont déjà commencé les dossiers de candidature et ils sont très favorables dans l’optique de l’accueil de cette compétition. Un des avantage que possède toutefois la France est la qualité des stades qui ont été rénovés pour l’Euro 2016.

L’équipe qui travaillera sur ce projet sera annoncée le 1 juin 2017.

Rendez-vous donc en mai et juin 2017 pour suivre les avancées de la FFR. En attendant, continuons de soutenir les Bleus pour ce 6 nations assez difficile mais les coéquipiers de Guilhem Guirado ne déméritent et joueront un dernier match essentiel face au Pays de Galles .

Amateur de sport extrême, quand il cherche un glacier, c’est pas pour prendre un cornet vanille-pistache mais pour le descendre en snowboard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *