En été aussi, ça glisse chez les biathlètes

Alors que les températures chutent et que les premiers flocons arrivent, les biathlètes intensifient leur entraînement pour préparer la saison olympique. L’exercice 2017/2018 de biathlon se déroulera du mois de novembre au mois de mai. 7 mois durant lesquels les courses s’enchaîneront à travers le monde.

Que font ces champions lorsqu’ils ne font pas la une des journaux en hiver ? Où s’entraînent-ils ? Comment s’entraînent-ils ?

Le ski-roue

Il existe différentes alternatives pour continuer à s’entraîner et les atouts sont l’endurance, le tir et la technique.

Aussi appelé roller-ski il est ressemble à des skis mais en plus court avec une roue à chaque extrémité. Il permet de garder la gestuelle, la technique et de faire travailler son endurance. Il utilise aussi les bâtons. Il en existe des versions sur route et tout-terrain.

Aujourd’hui, c’est un sport à part entière avec ses propres compétitions. Il est très pratiqué dans les pays scandinaves. En exemple, Martin Fourcade le multiple champion du monde, se fait des séances quotidiennement en variant dénivelé et distance pour gérer son cardio et ses chronos à la perfection. S’enchaîne souvent avec de la course à pied ou du vélo.

Course et vélo

Bien que le ski-roue permette de reproduire la gestuelle de la glisse sur la route, la course à pied et le vélo sont d’excellents compléments. Ils permettent de faire travailler la musculature des jambes et le cardio.

Le Tir

Rien ne diffère pour la pratique du tir entre l’été et l’hiver. Il existe des pas de tir un peu partout en France. Martin Fourcade, notre champion, possède une piste d’entraînement à son nom pour le biathlon d’été à Font-Romeu. Au programme, séries de tir debout et couché notamment avec gestion de la respiration.

Souvent, les champions se dirigent vers les pays nordiques où la pratique est très développée et les structures sont nombreuses. Il est plus facile de s’entraîner. Ensuite, il y a une période aux alentours de septembre où l’intensité des entraînements diminue avant de reprendre à forte intensité juste avant les compétitions.

Il reste donc très peu de temps avant de retrouver l’un des athlètes français les plus titré Martin Fourcade ainsi que les belles Koukalova ou Wierer.

Amateur de sport extrême, quand il cherche un glacier, c’est pas pour prendre un cornet vanille-pistache mais pour le descendre en snowboard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *