Chargement

Samedi 3 décembre 2016. Fin de journée. Bruno le Boursicaud vient de s’incliner (33-29) en finale du concours de tir de précision face au cambodgien Mean Chan Sok. Double tenant du titre, le français vient de subir une réelle contre performance. Qu’importe, il s’en relèvera. Il faut dire qu’il en a vu d’autres. Quintuple champion du monde en triplette, quadruple champion de France, double champion du monde de tir de précision et champion d’Europe, Bruno le Boursicaud s’est entretenu avec En Tribunes pour vous faire découvrir la vie d’un pétanqueur. 

En Tribunes : Quelle est la semaine type d’un pétanqueur ?

Bruno le Boursicaud : Une semaine type pour un pétanqueur, c’est 4 heures d’entrainement dans la semaine. Sinon, il y a le travail avec les enfants et la compétition le week-end.

Sais-tu combien de joueurs parviennent à vivre de la pétanque ? Qu’est ce qu’il manque à ce sport pour qu’il devienne plus professionnel ?

Je ne sais pas combien de joueurs vivent de la pétanque. Il y a un manque de concours comme des Masters. Il manque aussi des sponsors et des droits télé. Et surtout le fait de ne pas être aux Jeux Olympiques.

31103

Comment expliques-tu que la pétanque a une image un peu ringarde ? Que penses tu qu’il faille apporter à ce sport pour qu’il se débarasse de cette image ?

Je pense que cette image est due au fait qu’on ne différencie pas le loisir et le sport. Il faudrait faire des divisions comme au football et surtout arrêter l’alcool sur les compétitions, en sachant que les petits clubs auront du mal à survivre, sauf si les mairies jouent le jeu.

« Tout le monde joue à la pétanque. »

Qu’est ce que tu dirais à un enfant qui veux faire un sport pour le convaincre de se mettre à la pétanque ? Pourquoi on voit très peu d’enfants pratiquer ce sport ?

Je pense qu’il faut dire aux enfants que c’est un sport collectif, pratiqué dans plus de 60 pays, qu’il est en train de se développer et qu’il va s’éclater après avec sa famille car tout le monde joue à la pétanque. On voit très peu d’enfants car il manque des écoles de pétanque et surtout des éducateurs pour les encadrer.

La chaine L’Equipe diffuse pas mal de compétitions de pétanque depuis quelques temps. On peut suivre les exploits des plus grands pétanquueurs français. Moi, je me suis surpris à trouver cela intéressant à regarder et captivant. Toi, ça t’apportes quoi la diffusion de parties en clair ? Penses tu que ça peut faire du bien à ton sport ?

Moi, je suis content que ce soit diffusé sur l’Équipe car cette diffusion sur une chaine publique nous apporte plus de notoriété et les personnes qui ne connaissaient pas la pétanque sont attirées et regardent. Ça peut faire du bien à notre sport mais pas encore assez.

D’un point de vue plus technique désormais. Combien de boules possède un pétanqueur ? Est-ce que tu as, à l’image d’un joueur de tennis avec ses raquettes, plein de boules et tu changes régulièrement ou tu as seulement quelques boules et tu emmènes les 3 mêmes à chaque compétition ?

Je possède trois jeux de boules que j’emmène régulièrement dans ma voiture pour changer suivant les terrains et la forme du moment.

img50719536dd47d

A la télé, on sent que tes adversaires sont souvent tes amis. Est ce que c’est compliqué de devoir affronter ses amis ?

Oui, c’est souvent difficile car beaucoup sont mes amis mais la compétition reste la compétition et donc on joue à fond.

« Faire des carreaux, c’est spectaculaire. Tirer le bouchon ou le jouer pour gagner également. »

De ton côté, est ce que tu préfères regarder un match de foot ou une partie de pétanque à la télévision ?

Moi je préfère une partie de pétanque si je joue pour faire mon auto-critique. Sinon, si je ne joue pas, je préfère regarder le Barça.

En regardant les parties, on ne voit jamais de coup un peu surprenant, à l’image d’une talonnade au foot ou d’une chistera au rugby. Est ce qu’il existe des gestes spectaculaires à la pétanque, comme un jeté de boule de dos ou un effet rétro qui revient vers le cochonnet ? Ou finalement, est ce que la talonnade à la pétanque, c’est un carreau par exemple ?

Oui, il existe de très jolis coups comme tourner une boule de gauche à droite ou vice versa. Faire des carreaux, c’est spectaculaire ou faire des ciseaux (tirer plusieurs boules avec une seule en ricochet) . Tirer le bouchon ou le jouer pour gagner également.

Ton coup préféré ?

Mon coup préféré, c’est tirer le bouchon pour annuler ou gagner.

img508198c56df2a

On t’a récemment vu remplaçant avec l’équipe de France. Est ce un rôle frustrant ?

Je suis remplaçant parfois mais pas souvent. Je fais confiance à mon équipe et puis je suis un des seuls qui peut rentrer à froid. Et puis il faut bien un remplaçant sinon on ne prend que 3 joueurs

As-tu envie que la pétanque devienne un sport olympique ? Pourquoi ? Et pourquoi elle ne l’est pas encore ?

Oui bien sûr que j’ai envie que la pétanque soit aux Jeux Olympiques. Même si je n’y serai pas pour jouer, cela nous apporterait beaucoup. Après, je ne sais pas pourquoi ce n’est pas encore sport olympique.

Qui est ton meilleur ami sur le circuit ? Une petite anecdote sur lui ?

Je n’ai pas de meilleur ami, tous sont mes amis et pas trop d’anecdote mais plutôt des bons souvenirs comme les titres de champion de France ou du monde.

Une avant dernière question : on t’as vu mettre une annonce pour des pneus neige récemment sur ton Facebook. Est ce que tu les a vendus ?

Non pas vendus, mais c’est une question qui n’a rien à voir avec la pétanque.

Une dernière : Est-ce que beaucoup de monde t’a fait la blague « les Boules de Noël » ?

Je ne connais pas cette blague.

Un grand merci Bruno ! Acceptes tu de devenir le parrain officiel de En Tribunes ?

Pas de problème !

En concubinage sportif avec Dwyane Wade. Fervent défenseur du beau jeu et de la dernière passe, celle qui "fait la diff'".

Une réaction au sujet de « Entretien avec Bruno le Boursicaud : « Il faut arrêter l’alcool sur les compétitions » »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En haut