Enjeux, set et match : quelle saison 2017 pour nos français?

Alors que dans moins de deux semaines les meilleurs joueurs et joueuses de la planète en découdront à nouveau pour tenter de s’octroyer les trophées les plus prestigieux des circuits ATP et WTA, décryptage des enjeux majeurs de la saison à venir.

Premier opus cocorico aujourd’hui puisqu’au programme du jour on retrouve une analyse de nos français et de nos attentes à leur égard.

 

Que peut-on attendre de nos frenchies ?

 

La France dispose d’un réservoir de talents dans le top 30 mondial tout simplement unique à l’heure actuelle, mais la même problématique revient encore et toujours au fur à et mesure que les années passent : quand Yannick Noah trouvera t-il enfin un héritier au palmarès des français vainqueurs en Grand Chelem ?

 

Quelles chances pour nos français de remporter un tournoi du Grand Chelem?

Cette saison encore, et malgré cette folle densité de talent, il manque un petit quelque chose à nos frenchies pour passer définitivement un cap et décrocher la lune. Les 4 mousquetaires sont tous capables de se hisser au moins en demi-finales de quasiment chaque Grand Chelem, mais ont-ils vraiment les moyens de briser le signe indien et décrocher le Graal ? Dur à imaginer tant le circuit masculin est phagocyté depuis des années maintenant par les monstres que sont Djoko, Murray, Federer, Nadal (même si ces deux-là sont loin de leur forme optimale, il ne faut jamais sous-estimer le cœur d’un champion, mais on y reviendra plus tard) mais également le trublion suisse Stan « the Man » Wawrinka.

http://datesferies.fr/wp-content/uploads/2014/03/roland-garros-finale-homme-2014.jpg

Alors évidemment l’espoir est toujours permis, surtout quand on peut compter sur autant de talents bruts. L’un des mousquetaires que sont Gasquet, Monfils, Tsonga et Simon peuvent sur deux semaines hausser considérablement leur niveau de jeu pour rivaliser avec les meilleurs et mettre fin à cette disette qui dure depuis 33 ans maintenant et le sacre du chanteur préféré des français (et accessoirement ancien tennisman de bon niveau) à Roland Garros en 1983. Le talent est là et ils commencent à accumuler l’expérience des grands rendez-vous, mais franchir le palier nécessaire pour devenir le détenteur d’un des 4 majeurs n’est pas offert au premier venu et il faudra aussi un petit coup de pouce du destin (blessure d’un des monstres cités plus haut, tableau qui se dégage miraculeusement…) pour que nos mousquetaires aillent au bout de leur rêve, là ou la raison s’achève, tout au bout de leur rêve…

 

Quel futur pour le tennis français?

Enfin, il nous faut également parler de la relève du tennis français, qui commence à pointer le bout de son nez avec en tête d’affiche principale Lucas Pouille, qui s’est dévoilé au grand public avec sa victoire de prestige sur Rafa Nadal lors du dernier US Open mais aussi avec des victoires ultra importantes dans le contexte pourtant toujours délicat de la Coupe Davis où la pression est plus forte que nulle part ailleurs. Mais on le sait désormais, Lucas la pression il la boit.

Afficher l'image d'origine

Pour lui dorénavant le plus difficile commence : confirmer ses performances de l’an dernier, stabiliser sa place dans le top 20 mondial et gagner en régularité en Grand Chelem pour montrer qu’il peut être le prochain leader du tennis français quand les mousquetaires raccrocheront leur raquettes et siroteront tranquillement des mojitos à Miami Beach.

 

Les françaises peuvent-elles jouer un rôle de premier plan?

Pour conclure sur nos frenchies, un dernier mot sur nos françaises, qui depuis la retraite de Marion Bartoli peinent à aligner les performances solides en Grand Chelem et disparaissent régulièrement avant la deuxième semaine. Mais la (très) belle campagne de Fed Cup de la saison dernière conclue par une défaite en finale pleine de promesses face à la meilleure équipe du monde (la République Tchèque), avec une Caroline Garcia on fire qui a enchaîné les prouesses, est le signe que la relève est bien présente et que la traversée du désert du tennis féminin français touche à sa fin.

Afficher l'image d'origine

Avec sa compère Kristina Mladenovic, elles doivent passer un cap pour s’installer définitivement dans le gratin mondial et aligner les bonnes performances dans les plus grands tournois du circuit, et pourquoi pas aller chercher un sacre en Fed Cup sous le commandement nouveau de Yannick Noah et Mary Pierce.

 

L’optimisme peut donc être de mise pour la saison à venir et nos français squatteront encore le haut de l’affiche, mais pourront-ils se transcender pour aller nous chercher un titre majeur et redorer le blason du tennis français ? Réponse en 2017.

En concubinage sportif avec Dwyane Wade. Fervent défenseur du beau jeu et de la dernière passe, celle qui "fait la diff'".

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *