Cavs & Warriors : des ténors en perdition

Adversaires en finales NBA l’an dernier, Cavaliers et Warriors ont attaqué la saison NBA sur un rythme d’enfer, prenant rapidement les commandes de leur conférence respective. A un mois des playoffs, les deux cadors ont un coup de moins bien, pour des raisons différentes. De quoi relancer l’intérêt d’une fin de saison qui n’en demandait pas autant.

Cleveland : une machine enrayée

Sur les 9 dernières rencontres, les Cleveland Cavaliers ont perdu 6 fois. Loin de leurs standards habituels, les coéquipiers de LeBron James pataugent et voient une meute de poursuivants se rapprocher. Les Cavs ont enchainé deux défaites face au Heat de Miami, qu’ils pourraient retrouver au premier tour des prochain playoffs. Récemment, Cleveland a encore perdu, cette fois face à un concurrent au titre, les Rockets de James Harde908fa2_4735bba07a504a4394a1d24a3674e408-mv2n.

D’où vient le problème ? Sûrement pas de LeBron James. Sur les 9 dernières rencontres, le King tourne à 29 points, 12,1 rebonds et 8,3 passes. Des statistiques immenses. Cependant, James a manqué 2 matchs parmi ces 9. Résultat ? Deux défaites pour les Cavs face à Chicago et Miami. Kyrie Irving produit également de belles stats et n’est pas responsable de la déroute de sa franchise.

Le responsable se nomme, bien malgré lui, Kevin Love. Blessé au genou il y a un mois, l’ailier fort, qui apporte plus de 20 points et 11 rebonds lorsqu’il est sur le parquet, manque aux Cavs, qui possèdent moins d’impact offensif à l’intérieur sans l’ancien Wolf et sont donc moins présent dans la raquette. En conséquence, leurs adversaires n’ont pas à autant protéger ce secteur qu’à l’accoutumée et Cleveland doit chercher des solutions. Que coach Tyronn Lue peine à trouver.

Golden State : un seul être vous manque…

Privés de Kevin Durant depuis leur déplacement à Washington le 28 février dernier, les Warriors ont, depuis la blessure de leur recrue star, aligné 5 défaites en 7 matchs. Pire, les hommes de Steve Kerr restent sur trois revers dont le dernier face aux Spurs, qui sont revenus à égalité au sommet de la conférence Ouest.

Dans le top 5, voire 3, dans la course au MVP, Kevin Durant ne devrait pas rejouer avant les playoffs et ainsi laisser ses coéquipiers finir le boulot. Même si l’effectif des Warriors regorge de talent et a de quoi compenser son absence, Kevin Durant apportait énormément, que ce soit offensivement comme défensivement. Auteur de plus de 25 points, 8 rebonds et 4 passes de moyenne, l’ancien ailier du Thunder était très utile grâce à sa polyvalence et sa capacité à tout faire. Et bien.

9768535-kevin-durant-kevin-love-nba-golden-state-warriors-cleveland-cavaliers.vresize.1200.630.high.0

On attendait Steph’ Curry et Klay Thompson au tournant. Les Splash Bros déçoivent. Curry déjoue depuis que KD n’est plus là et le meneur star, double MVP en titre, est même moins bon sans qu’avec Durant. Le futur plus grand shooteur de l’histoire de la ligue envoie brique sur brique depuis 7 matchs. Avec un affreux 18/76 à 3pts, le petit Curry est perdu. Il devra retrouver de sa superbe pour que ses Warriors ressemblent de nouveau à quelque chose.

Au sommet des conférences, l’enjeu est de retour

Pour les supporters des Warriors et Cavaliers, les temps dont durs. Adversaires en juin dernier dans un duel épique qui avait vu Cleveland s’imposer en 7 matchs face à Golden State, les deux franchises sont en difficulté en même temps, alors que leur début de saison se passait sereinement d’un côté comme de l’autre.

curry-lebron-noel

Si les deux gros ténors de la NBA calent en ce moment, ses concurrents maintiennent la cadence et se rapprochent à grands pas des leaders. A l’Est, Boston et Washington ne sont qu’à deux matchs des Cavs et sont sur un rythme qui pourrait leur permettre de poursuivre leur rapprochement. A l’Ouest, les Spurs sont en forme. Emmenés par un Kawhi Leonard monstrueux ces derniers temps, les hommes de coach Pop’ sont revenus à égalité alors qu’il reste une quinzaine de matchs à jouer.

Il y a un mois, tout le monde voyait Cleveland et Golden State tranquillement installés au sommet de leur conférence. Quelques matchs et pas mal de défaites plus tard, les deux intouchables ne le sont plus. Tant mieux pour l’intérêt de la ligue, cela promet une fin de saison superbe.

 

En concubinage sportif avec Dwyane Wade. Fervent défenseur du beau jeu et de la dernière passe, celle qui "fait la diff'".

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *