Chargement

Dans une rencontre plaisante, les Chicago Bulls du maestro Rajon Rondo (15 points, 12 rebonds, 11 passes décisives) ont infligé une troisième défaite consécutive aux Cavaliers (111-105). Malgré un LeBron James encore solide (27 points et 13 passes), Cleveland s’incline et voit revenir son adversaire du soir à grands pas au sein d’une conférence Est plus disputée qu’attendu.

Un match agréable

Dans une saison NBA où chaque équipe joue 82 rencontres, il y a forcément des purges. On ne se lèverait pas toutes les nuits à 3h du matin pour voir des Sacramento-New Orleans même si Anthony Davis a un très beau sourcil. Mais il y a aussi beaucoup de matchs très plaisants et ce Cleveland-Chicago le fut. Le 1er de la conférence, dans la tourmente après deux défaites consécutives face à Milwaukee et les Clippers, reçoit une franchise surprenante depuis le début de la saison. Alléchant.

En première mi-temps, les Bulls et les Cavs se rendent coup pour coup, les shootent rentrent, le ballon tourne bien de chaque côté. Bref, le spectacle est au rendez-vous, pour notre plus grand plaisir. J.R.Smith sort un gros début de match pour mieux s’éteindre après (L’ensemble de ses 9 points a été inscrit dans les 4 premières minutes du match), Jimmy Butler et LeBron James sont solides et Tristan Thompson rentre tout ce qu’il tente. A la pause, Cleveland devance Chicago d’un petit point (60-59), tout est à faire.

Le 3ème quart-temps est le tournant de cette rencontre. Dès le retour des vestiaires, Chicago prend les choses en main et le collectif des Bulls surprend Cleveland qui tente de résister en vain. Portés par un D-Wade des grands soirs, les Bulls créent le premier vrai écart du match (74-66) et parviennent à le maintenir grâce aux apports précieux d’Isaiah Canaan (9 points) et de la raquette mi-velue (10 points et 5 rebonds pour Robin Lopez), mi-pas-du-tout-velue (23 points et 11 rebonds pour Taj Gibson). Malgré les shoots de Kevin Love et le talent de LeBron James, les Cavs ne reviennent pas et Chicago s’impose finalement de six petits points.

ct-bulls-vs-cavaliers-photos-20161202

Hoiberg très solide

S’il fallait désigner un homme du match, on pourrait se diriger vers les 26 points de Jimmy Butler, le triple-double de Rajon Rondo ou la fin de match très solide de Dwyane Wade. Mais notre choix se porte sur Fred Hoiberg, coach des Bulls et parfait gestionnaire d’un match entre cadors de la conférence Est. L’ancien joueur de Chicago a rayonné par ses choix lucides action après action.

LeBron a été très intelligemment défendu en fin de match avec des trappes qui ont causées un bon paquet de balles perdues (8 turnovers dans le match). Ce déchet s’explique également par la fatigue du King, qui est sorti seulement 3 minutes dans le match. Forcément, sa lucidité en prend un coup et les assauts de Butler et Wade ont accentué cette fatigue au fil de la rencontre. Enfin, dans la raquette, Chicago a dominé. Gibson et Lopez sortent une copie très propre tandis que Thompson et Love étaient dans le dur. Au rebond, les Bulls écrasent Cleveland avec 49 rebonds contre 33 côté Cavaliers.

Hoiberg a grandement pesé dans la rencontre et, celui qui était tant critiqué la saison dernière par sa non-capacité à s’adapter à l’effectif qui lui était proposé, semble avoir trouver la bonne formule pour une franchise qu’on attendait bien moins solide il y a seulement quelques semaines.

En concubinage sportif avec Dwyane Wade. Fervent défenseur du beau jeu et de la dernière passe, celle qui "fait la diff'".

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En haut