Chargement

Vainqueur de Lee Chong Wei en trois sets (21-17 / 20-22 / 21-19), Brice Leverdez est devenu hier le premier français de l’histoire à battre le numéro un mondial. Qualifié pour les demies-finales de l’Open du Danemark, Leverdez vient de réaliser un exploit, un vrai.

Denmark-Open-2016-Day-4-Brice-Leverdez-Lee-Chong-Wei.jpg

Brice Leverdez, apparement heureux.

Tendu comme un string

Après avoir remporté la première manche 21-17, Brice Leverdez arrive avec les crocs pour réaliser l’exploit face à Lee Chong Wei, vice champion olympique à Rio. Problème pour le français, le malaisien n’est pas un peintre et ne se laisse pas abattre par un petit français. Au terme d’un set accroché, Lee Chong Wei sauve deux volants de set et égalise à une manche partout. Dans le 3ème et dernier set, le malaisien prend jusqu’à 3 points d’avance (10-13) mais Leverdez revient et s’offre deux volants de matchs à 20-18. Le français harangue la foule danoise, très connaisseuse dans le domaine du badminton. Lee Chong Wei sauve la première mais craque sur la deuxième. Notre Brice national exulte, il vient de battre le numéro mondial et référence de son sport depuis une dizaine d’années. Le français est sorti vainqueur d’un match dont il n’était pas du tout donné favori mais être favori, c’est comme le H de Hawaï, ça sert à rien.

De bonne augure pour Paris

Cette victoire face à la crème de la crème est forcément signe de forme étincelante pour Brice, qui, après l’Open du Danemark, s’attaquera aux Yonex Internationaux de France à partir de mardi. Le gratin du badminton mondial sera réuni pour une petite semaine de compétition à Coubertin à Paris. Carolina Marin, numéro un mondial sera de la partie côté femmes et les meilleurs joueurs masculins seront là aussi. L’an dernier, un certain Lee Chong Wei avait décroché le titre. Et si Brice Leverdez venait le déloger à domicile ? Ça risque d’être compliqué.

Réservations : http://www.yonexifb.com/fr/billetterie/les-offres

En concubinage sportif avec Dwyane Wade. Fervent défenseur du beau jeu et de la dernière passe, celle qui "fait la diff'".

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En haut