Les bleus payent leur tournée

Depuis quelques temps l’équipe de France de rugby n’est plus à son top niveau. Les bleus n’ont pas remporté un match depuis le mois de mars 2017 et le public fait remarquer son mécontentement. La mission de Guy Novès (sélectionneur de l’équipe de France) est donc de parvenir à constituer une équipe stable et capable d’enchaîner les victoires et retrouver une équipe qui effraie ses adversaires. Il faut donc que Novès parvienne à faire le « tri » entre les anciens joueurs qui commencent à s’essouffler et les jeunes pouces en manque d’expérience.

Pour cette tournée de tests matchs d’automne qui sert de préparation à la coupe du monde 2019 au Japon, 4 matchs ont été organisés :

  • 2 matchs contre la Nouvelle-Zelande
  • 1 match contre l’Afrique du Sud
  • 1 match contre le Japon

Où est passée l’équipe de France ?

Après une première défaite 38-18 contre les All Black B le 11 Novembre, tout reste à faire. Le mélange des générations pour cette équipe bleue n’a pas fait son effet. Le 14 Novembre, une nouvelle rencontre face à la Nouvelle-Zélande avec un XV de France complètement nouveau se marque aussi par un échec 28-23. Même si nous avons vu du mieux, il reste énormément de travail. Les joueurs , le staff et le public commencent à montrer leur agacement. Une semaine plus tard la même équipe affichée lors du premier match contre la Nouvelle-Zélande se retrouve face à l’Afrique du Sud. Une nouvelle fois, c’est une défaite 18 à 17. Pour leur dernier match, les bleus sont favoris face au Japon et pourtant le match se termine sur un score de 23-23. Cette égalité est vue comme une défaite par les Français.

Les sujets qui font débats

  • Quel numéro 9 ?

Baptiste Serin ou Antoine Dupont ? et Parra ? Dupont semble irréprochable et semble s’affirmer en tant qu’un des meilleur demi-de-mêlée du monde. Serin est assez décisif dans ses choix de jeu et malgré une « boulette » face aux springboks, il n’a pas été le pire sur cette tournée automnale. Certains réclament Parra afin de ramener un peu sérénité et d’ordre dans cette jeune équipe un peu folle et désorganisée.

  • 20 matchs et 13 défaites depuis Novès

Avec notre bonne mentalité de français, Novès est remis en cause. La presse étrangère  qualifie même l’équipe de France comme « l’équipe la moins bien entraînée ».

  • Une ligne de 3/4 jeune et fraîche mais du cafouillage

Bastareaud défend sa peau, Huget est resté plutôt transparent, le 15 est difficile à déterminer… Les jeunes centres ont montré du jeu mais sur un point de vue collectif des gros efforts restent à faire. Même si Spedding à de l’expérience il laisse flotter des doutes. Teddy Thomas reste plutôt stable et à l’autre aile Lacroix alias Julien Doré fait le spectacle mais reste léger en défense.

  • Ca craque après le Japon

Le capitaine Guirardo se démène et distribue les cartouches pour tirer son équipe vers le haut mais n’a pas réussi à contenir son agacement. A la suite du match contre le Japon le capitaine s’est montré agacé et déçu par son équipe. A cette image on retiendra l’intervention de l’arbitre pour calmer les entraîneur français pendant le match.

Et pour la suite ?

Toutes ces critiques révèlent bien l’image de l’équipe de France. Trop de questions, un manque de confiance, un manque de maturité … (la liste est longue). Bref il va falloir trouver une solution à tout cela avant le tournoi des 6 nations et avant la coupe du monde au Japon. La travaille semble devoir se faire autour de la cohésion, de la remise en confiance et dans la fluidité de jeu (même un jeu simple nous paraît difficile à jouer alors au boulot ! ). Cela est sans compter sur l’intervention de Bernard Laporte (président de la FFR) qui espérait 3 victoires lors de cette tournée et qui a annoncé un changement prochain au sein du staff de l’équipe de France. Tout cela est paradoxal, comment souder une équipe et lui redonner confiance si on ne fait pas confiance au staff et qu’on ne le laisse pas travailler avec son équipe ?

Amateur de sport extrême, quand il cherche un glacier, c’est pas pour prendre un cornet vanille-pistache mais pour le descendre en snowboard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *