Chargement

Après 7 mois de vacances, les biathlètes sont de retour et seront demain au départ du relais mixte, à Östersund. Emmené par un Martin Fourcade qui visera un cinquième gros globe de cristal, les Bleu(e)s devraient, une fois de plus, bien figurer cette saison. Voici une rapide présentation de la saison 2016-2017 de biathlon.

Simon Schempp affirme pouvoir « être meilleur que Martin Fourcade »

Fourcade va-t-il encore faire manger la neige à ses adversaires ?

Depuis 5 ans, Martin Fourcade ne laisse que les miettes de neige à ses adversaires. Intouchable l’an passé, le Français sera une fois de plus très attendu et aura la lourde responsabilité de supporter l’étiquette de favori cette saison. Réputé pour sa vitesse sur les skis, le benjamin des frères Fourcade pourrait rejoindre dans la légende Ola Einar Bjoerndalen et ses 6 globes de cristal. Lors des Championnats du Monde de Hochfilzen début mars, Martin aura également la possibilité d’égaler et même de dépasser le Norvégien et ses 11 titres lors de Championnats du Monde. A 28 ans il pourrait connaître une nouvelle saison de folie sur la neige. Il devra malgré tout se méfier de ses adversaires. En effet, les frères Boe, Shipulin, Svendsen ou Schempp  n’ont pas l’intention de faire des bonhommes de neige tout l’hiver et semblent capables de titiller le monstre de la discipline. Même si Martin est favori il devra faire attention à ne pas oublier ses skis.

Si il tient sa carabine à l’endroit sur le pas de tir, Martin Fourcade devrait remporter de nombreuses courses cette saison

Du monde chez les filles

Chez les femmes, elles sont nombreuses à pouvoir prétendre au gros globe de cristal. Parmi elles la Française Marie Dorin-Habert. Deuxième au classement général de la Coupe du Monde l’an passé, la jeune triple championne du Monde espère réaliser une saison comparable. Surprise de 2016, MDH voudrait bien être la confirmation de 2017. Face à elle Gabriela Soukalova, la Tchèque, tenante du titre sera à surveiller de très près, tout comme la Finlandaise Kaisa Makarainen, légèrement décevante l’année dernière. La Lucky Luck italienne, Dorothea Wierer, et les deux Allemandes Dahlmeier et Hildebrand apparaissent également comme des coureuses en lice pour le podium et le gros globe.

Teddy Riner n’a rien à voir avec cet article mais c’était sympa qu’il apparaisse

Et les autres Bleus ?

Cette année, l’équipe de France risque de nouveau d’être au premier plan et de jouer la gagne. Chez les garçons, on attend notamment la confirmation pour les deux jeunes du groupe : Quentin Fillon Juppé (23 ans) et Simon Desthieux (24 ans). L’expérience de Simon Fourcade et les coups d’éclats de Jean-Guillaume Béatrix rapporteront peut-être quelques podiums aux tricolores.

Chez les filles, on attend les jeunes. A part Marie Dorin et Anaïs Bescond, les athlètes françaises ont toutes moins de 25 ans puisque Célia Aymonier a 24 ans, Anaïs Chevalier en a 23 et Justine Braisaz votera pour les élections 2017 car elle a 19 ans. Anaïs Bescond, neuvième du général l’an passé, visera elle une deuxième victoire en Coupe du Monde et pourquoi pas une place dans le top 5 final.

Marie Dorin-Habert va connaître une pression inhabituelle au vu de son nouveau statut

Supporter de L’OL en Ligue 1 et de l’ASM en Top 14. La deuxième place, c’est pour lui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En haut