Pourquoi Benoît Paire va gagner Roland-Garros

On pourrait dire que c’est insensé, que les Français ne passeront pas le troisième tour et qu’on a littéralement aucune chance de victoire finale. Et pour cause, Tsonga ne jouera pas, Monfils et Pouille ne sont pas en forme, et depuis 35 ans, aucun joueur tricolore n’a remporté de Grand Chelem. À deux semaines de Roland-Garros, ça n’augure rien de bon. Mais cette année, c’est un héros portant une cape Bleu-Blanc-Rouge qui soulèvera la Coupe des Mousquetaires.

Rafa qui ?

Murray convalescent, Federer absent, Djoko et Wawrinka qui n’y arrivent plus, la route semble moins sinueuse que les années passées pour atteindre au moins le dernier carré. Les vraies menaces se nomment Zverev, Del Potro, Thiem et l’inévitable Nadal. Qu’on se le dise, il doit y avoir autant de chance qu’un Bleu élimine l’Espagnol que de voir Karim Benzema participer à la Coupe du Monde 2018. Mais la récente victoire de Dominic Thiem sur le Majorquin à Madrid peut donner des espoirs à nos Français. Lucas Pouille l’a vaincu en 2016 à l’US Open, on peut croire à un second exploit. Les autres prétendants au titre sont tous « prenables », avec un peu de chance. Et celle-ci nous a tellement fait défaut ces dernières années qu’il serait grand temps qu’elle revienne.

Mais qui pour prétendre au titre côté Bleu ? Tsonga ? Pas là. Monfils ? Trop inconstant. Simon ? Lol. Non, le héros cette année, ce sera Benoît Paire. Vainqueur de Lucas Pouille à Madrid, il est aujourd’hui le meilleur joueur français en activité. Ses gros coups retrouvés, sa rage de vaincre inégalable et son mental à toute épreuve en font un réel gagnant probable des Internationaux de Paris. Il a aussi sorti Djokovic sans difficultés à Miami. Le très controversé joueur français est dans la forme de sa vie. Un bon résultat à Roland-Garros ferait tout le bonheur du vilain petit canard du tennis.

Le scénario parfait

Benoît Paire passe les trois premiers tours aisément, avec seulement cinq raquettes cassées. Les choses se corsent pour les 8e de finales, Benoît rencontrera Dominic Thiem. L’autrichien est clairement affaibli. La veille, Kristina Mladenovic a rompu avec lui, il ne s’en remettra pas. 6-2 6-1 6-0 pour le français qui s’envole vers les quarts avec un tableau très ouvert. S’en suivra une victoire après un match de titan face à l’Italien Fabio Fognini, qui se terminera en 5 sets, 24 avertissements et 572 insultes. Benoît est en demie, où il retrouvera Richard Gasquet, surprenant vainqueur de Dimitrov. Le Biterrois domine largement les deux premiers sets, 6-3 6-2. C’est alors que son surprenant pouvoir se révèle, il perd totalement ses moyens et laisse Paire revenir à 2 sets partout. Après avoir raté 8 balles de match, Gasquet cède face à la première de son adversaire. Cela n’a plus aucun sens, Benoît est en finale.

Face au robot Rafael Nadal, Benoît Paire n’a aucune chance, il le sait. Mené 6-1 6-2 4-0, le français est à bout. Sur une action anodine, après un bon décalage revers, Rafa recule et donne une offrande à Benoît Paire. Le natif d’Avignon déverse toute sa haine dans ce smash, qui arrive à 190 km/h sur le genou de l’Espagnol. Sur une jambe, il sera contraint d’abandonner après avoir perdu le 3e set 4-6. Benoît Paire est le premier français vainqueur de Roland Garros. En guise de célébration, un bras d’honneur en direction des dirigeants du tennis français. Shy’m saute dans ses bras, la coupe lui sera remise sous les huées du public, il s’en fiche. Une victoire en finale de Grand Chelem vaut bien de se mettre tous les publics du monde à dos. Une défaite aussi, d’ailleurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *