Chargement

Avec un bilan décevant de 2 match nuls et 2 défaites, l’AS Monaco se retrouve dernier du groupe G de la Ligue des Champions. Demi-finalistes l’an passé, les monégasques se doivent de réagir ce soir face à Leipzig pour éviter le pire scénario.

La victoire ou rien

Monaco n’a plus son destin entre ses mains. Ce soir, le club de la principauté se voit dans l’obligation d’aller chercher des points, sous peine d’être éliminé de la Coupe aux grandes oreilles. Face à Leipzig, les hommes de Leonardo Jardim vont devoir se ressaisir. Le départ de certains cadres de l’équipe, les blessures des titulaires ou encore le rendement moyen des nouvelles recrues font que l’ASM réalise un début de saison en dent de scie.

L’année d’après

En Ligue 1, les coéquipiers de Radamel Falcao font le job, en partie grâce à leur attaquant vedette. Mais le récent résultat à Amiens (1-1) montre les faiblesses de cette équipe. Les monégasques ont réalisé une première mi-temps catastrophique et ont laissé le PSG les distancer dans la course au titre. Les statistiques ne sont pourtant pas si terribles. À ce moment de l’année la saison passée, les monégasques comptabilisaient 39 buts en Ligue 1 contre 35 aujourd’hui. Mais les lacunes de l’équipe sont surtout visibles en Ligue des Champions. Alors qu’ils terrassaient Tottenham et le CSKA Moscou en 2016, ils ont été sèchement battu par Porto et le Besiktas lors de la phase aller de la LDC cette saison. Monaco n’est plus l’équipe de la saison passée, qui a fait rêver plus d’un supporter français en atteignant le dernier carré de la C1. Cette baisse de régime est une suite logique à une année sensationnelle, car il ne faut pas oublier que leur effectif a perdu des joueurs comme Kylian Mbappé, Bernardo Silva, ou encore Benjamin Mendy.

Le changement, c’est maintenant

L’ASM se retrouve aujourd’hui face à un mur, pour ne pas dire à un énorme rocher. C’est aussi à l’entraîneur de choisir une formation qui marche et les bons éléments pour la composer. L’hésitation entre le 4-4-2 et le 4-2-3-1 peut déstabiliser le système. Youri Tielemans ne donne pas pleine satisfaction et pourrait se faire devancer par le surprenant Adama Traoré, auteur de 3 buts en Ligue 1. Rony Lopes réalise un début de saison convaincant et pourrait être aligner sur l’aile droite de l’attaque, Keita Baldé pouvant pallier à l’absence de Lemar sur le flanc gauche. À domicile ce soir (ce qui ne fait pas une grande différence, je vous le concède) Monaco voudra et devra prouver qu’ils n’ont pas fait une croix sur une qualification, compliquée mais toujours possible, en phase finale de la plus prestigieuse des coupes d’Europe. Une victoire ferait un bien fou aux rouges et blancs, dans un stade Louis II qui s’apprête à accueillir Paris dimanche prochain. Une semaine pour tout changer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En haut