Chargement

Victorieux à Tours l’année dernière de la Coupe d’Europe face aux français de Chambly, les badistes d’Issy-les-Moulineaux sont de retour. Un an après leur grosse perf’, la tâche s’annonce délicate pour le club qui pourra néanmoins compter sur un groupe soudé, porté par des leaders toujours présents. Revue d’effectif.

Lulu et les Sisters en patrons

Il y un an, et pour la première fois de l’histoire, un club français venait réaliser le doublé au Championnat d’Europe des clubs. Dix ans après son premier titre, Issy s’imposait face au rival francilien, Chambly (3-2), après un double hommes et un double femmes haletants. Douze mois plus tard, les isséens sont de retour, cette fois-ci à Milan en Italie, le couteau entre les dents pour réaliser l’exploit d’enchainer deux titres consécutifs. Pas une mince affaire. Sur la route d’Issy se présentera sûrement les orges russes de Vladivostok, emmenés par le grand Vladimir Ivanov. Aussi, il faudra grandement se méfier de Chambly, leur bourreau en finale du récent Championnat de France. Mais Issy a des armes et pas des moindres.

Chaque rencontre se disputera au meilleur des 5 matchs. Au menu, un simple homme, un simple dame, un double hommes, un doubles dames et un double mixte. Lucas Corvée sera le chef de file côté masculin. Sa 54ème place au classement mondial, son statut de 2ème meilleur joueur français et surtout sa mèche qui en fait tomber plus d’une font du jeune homme le leader de cette équipe. C’est lui qui disputera le simple hommes. En cas de coup de mou ou de blessure, le club pourra compter sur l’infatigable et élégant Bjorn Seguin. Côté double, on fait confiance à la paire Heriau-Riancho qui, malgré une finale de Championnat de France décevante, a de quoi faire peur à pas mal de monde.

Chez les dames, attention, c’est du lourd. Faites place à la neuvième paire mondiale, les soeurs Stoeva. Il faut se lever tôt pour les voir perdre. C’est bien simple, une défaite du duo bulgare est aussi rare qu’un repas de Bjorn Seguin inférieur à 1000 calories. Pas tous les jours donc. La puissance de Sisi combinée à la vista de Gabi font de la paire un maillon fort du dispositif isséen. En simple, Sabrina Jaquet devrait être de la partie. La 30ème mondiale, gênée physiquement en finale des Championnats de France face à Chambly, a une revanche à prendre et sera à fond pour cette dernière échéance avec l’IMBC. Sabrina Taquet. En cas de pépin, Issy pourra compter sur Kate Foo Kune, porte-drapeau de l’île Maurice aux Jeux Olympiques de Rio, qui, comme sa compère suisse, devrait s’envoler pour de nouveaux défis après ces championnats d’Europe. On n’oublie pas Perrine le Buhanic, la doyenne de cette équipe, toujours debout, toujours présente au rendez-vous. Audrey Fontaine devrait disputer le double mixte, sûrement en compagnie de Lucas Corvée. L’absence de Gaëtan Mittelheisser, blessé, aura son importance car le joueur de l’INSEP était indéboulonnable en double.

Côté coachs, Mihail Popov, aka Miki et Agus Miming seront sur le bord du terrain pour donner les consignes. L’entraineur bulgare est le chef d’orchestre de cette équipe isséenne. Son expérience olympique à Sydney en 2000 et ses nombreuses années de haut niveau lui donne une crédibilité essentielle quant à la réussite du groupe. Malgré l’accumulation des années, Popov reste le patron sur et en dehors des terrains. Il est toujours capable de jouer les sparring partners de luxe à l’entrainement et donne à chaque fois un avis aiguisé lorsqu’il s’agit de coacher ses poulains. S’il fallait lui trouver un défaut ? Pour l’amadouer, rien de plus facile qu’une bonne bière et un paquet de cacahuètes grillées.

La mission isséenne débute demain matin à Milan. Si Issy devrait sortir des poules, la tâche s’annoncera plus compliquée lorsqu’il s’agira de défier les cadors européens. Mais un isséen effrayé n’est pas un isséen.

En concubinage sportif avec Dwyane Wade. Fervent défenseur du beau jeu et de la dernière passe, celle qui "fait la diff'".

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En haut