1 seule minute qui peut sauver la saison

Ce que l’on peut dire, c’est que l’OL ne brille pas en championnat. Actuellement 4ème à 16 points de Nice (3ème), le club de Jean Michel Aulas ne pourra atteindre le podium cette année et, par conséquent, la Ligue des Champions. Mais si la Ligue 1 ne permet plus à Lyon de réaliser ses objetifs, un autre championnat le permettrait: la Ligue Europa.

En effet, le seconde compétition européenne permet, en cas de titre, de valider son ticket pour la Ligue des Champions. Ainsi, une lueur d’espoir existe encore pour l’Olympique Lyonnais, qui, actuellement, affronte Besiktas en quart de finale.

Une soirée impressionnante

Jeudi soir, pendant que tu dormais en pensant à tes futures vacances, Lyon luttait face aux turcs de Besiktas. Pendant que dans ton rêve tu pensais aux prochaines vagues que tu allais filer, la pelouse du Parc OL se faisait envahir par les supporters, retardant le coup d’envoi du match de 40 minutes. Et, pendant que tu étais confortablement installé dans ton lit, Aulas allait sur la pelouse, remettait les choses en ordre et assistait à la première mi-temps dans la tribune des supporters. Le match pu enfin débuter.

Au terme d’une première mi-temps décevante et d’une erreur défensive (quelle surprise), les Lyonnais regagnaient les vestiaires menés 1 à 0. Ainsi, pendant la pub, tu te douchais en te disant que Lyon, ton club de cœur, allait se faire écraser et perdre son ultime chance de disputer la C1 l’année prochaine.

La seconde mi-temps débute, Aulas regagne son siège habituel, et Lyon se réveille. Se montrant plus agressif, la capitale des Gaules égalise grâce à Tolisso à la 83ème minute. Toi, tu es dans ton canapé, tu es heureux et surtout soulagé. A ce moment tu te dis qu’il vaut mieux que tu ailles te coucher si tu ne veux pas rater le réveil du lendemain. Ainsi, tu t’apprêtes à éteindre la télé quand tu vois que le gardien de Besiktas se prend pour un attaquant et fait des dribbles dans sa propre surface. La problème…. c’est que ce n’est pas un attaquant. Du coup le gardien réussit un dribble puis perd le ballon au profit de Morel. Là, tu te mets à la place du défenseur: « Il est où Lacazette? Nan il est trop loin… Il est où Fekir? Nan il est de l’autre côté… Il est où Juninho? Nan il joue plus au foot… bon bah Jerem, c’est à toi de jouer. » Ainsi, Jeremy Morel, défenseur gauche, réussit un geste exceptionnel: il pousse la balle au fond des filets. Toi, tu es devant ton téléviseur, en état de choc, et tu te rend compte qu’en une minute Lyon a sauvé son match et peut-être même sa saison

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *